Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mercredi 16 août 2017

L’alimentation intuitive ou les bienfaits d’écouter son corps

Publié le

L’alimentation intuitive contribuerait, entre autres, à la perte de poids.
L’alimentation intuitive contribuerait, entre autres, à la perte de poids.   Photo : iStock

Éliminer le concept de diète ou de régime et manger selon ce que son corps demande : voilà ce que propose l'alimentation intuitive, une approche qui semble faire de plus en plus d'adeptes, note le nutritionniste Bernard Lavallée. Ce concept, élaboré par les nutritionnistes américaines Evelyn Tribole et Elyse Resch, apporterait de nombreux bienfaits à ceux qui en épousent les principes.

Le fait de se reconnecter aux signaux de la faim et de la satiété que nous envoie notre corps, et lui faire confiance, aurait des effets très positifs sur la santé globale, souligne Bernard Lavallée. L’alimentation intuitive aiderait notamment à la perte de poids.

De plus en plus d’études portant sur l’alimentation intuitive démontrent que ceux qui choisissent cette approche mangent plus lentement, présentent une pression artérielle plus basse, souffrent moins de désordres alimentaires et démontrent moins d’insatisfaction corporelle, ajoute Bernard Lavallée.

Aussi, les adeptes de l’alimentation intuitive souffriraient moins d’anxiété et de dépression, en plus de jouir d’une plus grande estime de soi.

Bernard Lavallée concède que les principes de base de l’alimentation intuitive peuvent paraître réducteurs. Néanmoins, il insiste sur leur pertinence.

Quand on a faim, on doit manger. Ça semble simpliste, mais il faut comprendre que beaucoup de gens mangent par automatisme, sans réellement avoir faim. Par exemple, manger "parce que c’est l’heure de manger", ce n’est pas écouter son corps et ses besoins.

Bernard Lavallée, nutritionniste

Chargement en cours