Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 14 août 2017

Les chiens et chats souffrent eux aussi d’allergies saisonnières

Publié le

Les chats qui souffrent d’allergies ont tendance à se gratter, ce qui augmente le risque de complications cutanées.
Les chats qui souffrent d’allergies ont tendance à se gratter, ce qui augmente le risque de complications cutanées.   Photo : iStock

Il n'y a pas que l'être humain qui est aux prises avec les allergies saisonnières. Ces dernières sont très répandues chez les chiens et les chats, souligne le vétérinaire Jean Gauvin. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir ces allergies causer à l'animal des démangeaisons importantes.

La saison de l’herbe à poux, qui bat son plein dans l’est du Canada, nuit considérablement aux chats et aux chiens, indique Jean Gauvin. Cette plante est d’ailleurs l'une des principales causes d’allergies chez les représentants de la race canine.

Un chien renifle de l'herbe à poux en bordure d'un trottoir.
Un chien renifle de l'herbe à poux en bordure d'un trottoir.   Photo : Jean Gauvin

Contrairement aux symptômes que l’on remarque chez l’humain, les allergies saisonnières chez nos animaux de compagnie n'entraînent pas le picotement des yeux, la congestion nasale et des éternuements.

Chez nos petites ou grandes bêtes à quatre pattes, c’est plutôt la peau qui est ciblée. Les chats et les chiens souffrant d’allergies auront tendance à se gratter, ce qui augmente le risque de complications cutanées. Ils auront aussi l’habitude de se lécher les pattes. Conséquemment, le poil sur leurs pattes aura tendance à se décolorer.

Dans certains cas, les chats aux prises avec des allergies saisonnières démontreront des signes d’hyperesthésie, c’est-à-dire une hypersensibilité cutanée qui se manifeste par des réactions ressemblant parfois à des excès de folie.

Ce qu’il faut faire si votre animal souffre d'allergies
Selon Jean Gauvin, il est important de consulter un vétérinaire afin de déterminer s’il s’agit bel et bien d’allergies et non pas de puces (ou d'autres ectoparasites) ou d’un autre type de maladie de la peau.

Après consultation, le vétérinaire sera en mesure de suggérer certains traitements pour votre animal de compagnie selon la sévérité de sa condition. Ces traitements peuvent entre autres prendre la forme d'antibiotiques, d'antifongiques, de shampoings, d'huiles essentielles, d'injections ou des diètes hypoallergéniques.

Gare à l'herbe à puce
Jean Gauvin fait remarquer que les animaux sont peu sensibles à l’herbe à puce, mais peuvent la transporter et vous la transmettre. Alors, la prudence s’impose si vous allez vous balader dans un endroit où on la retrouve.

L'herbe à puce est une plante qui cause des éruptions cutanées (dermatites), car sa sève contient de l'urushiol. L'urushiol est une toxine tellement puissante qu'il suffit d'un seul nanogramme (un milliardième de gramme) pour causer une éruption.

L'herbe à puce (ici sur la photo) ne doit pas être confondue avec l'herbe à poux.
L'herbe à puce (ici sur la photo) ne doit pas être confondue avec l'herbe à poux. Photo : Radio-Canada/Jean Gauvin

Chargement en cours