Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 20 juin 2017

Voyages en avion : la fin de l'époque dorée des aubaines de dernière minute

Publié le

Les compagnies de voyage misent désormais sur les réservations précoces plutôt que sur les vols de dernière minute.
Les compagnies de voyage misent désormais sur les réservations précoces plutôt que sur les vols de dernière minute.   Photo : iStock

Selon la chroniqueuse voyage Marie-Julie Gagnon, l'industrie du voyage a beaucoup changé ces dernières décennies, et il est désormais presque impossible de bénéficier d'aubaines intéressantes sans réserver longtemps avant de partir.

Les compagnies aériennes ont changé de stratégie
Marie-Julie Gagnon se souvient d’une époque où elle appelait des agences de voyages pour écouter le message enregistré avec la liste des aubaines pour des départs les jours suivants.

Quand elle a demandé à des conseillers actuels si de pareilles aubaines étaient encore fréquentes, tous lui ont répondu qu’il était désormais beaucoup plus difficile de trouver des offres intéressantes, à moins d’être très chanceux. Les compagnies aériennes mettent désormais de l’avant les promotions de type « Réservez tôt ». Air Transat a même une promotion appelée « Réservez super tôt », qui incite à réserver son vol six mois à l’avance. Une offre qui garantit des avantages comme la possibilité d’une baisse du prix du billet ou celle de changer de date jusqu’à trois heures avant le départ. Avec ce type d’offres, les voyagistes s’assurent de remplir les avions et les hôtels plus vite, explique Marie-Julie Gagnon.

Les vols nolisés : des occasions d’aubaines potentielles
Plus l’avion est plein, plus les prix des billets grimpent dans le cas d’un vol régulier. Il n’y a donc aucun intérêt pour le voyageur à attendre la dernière minute pour acheter son billet sur Air Canada ou Air France, par exemple. Alors que pour les vols nolisés, comme ceux des compagnies Sunwing ou Air Transat, les sièges sont achetés à l’avance. Il est donc nécessaire pour ces entreprises de vendre le plus de billets possible pour ne pas perdre d’argent. Ainsi, il existe donc encore pour les vols nolisés des offres de dernière minute, mais tout est fait pour que les clients achètent leurs billets au plus tôt, et les offres intéressantes sont de moins en moins fréquentes quand on se rapproche de la date de départ.

Les bons plans en ligne pour ne pas rater l’offre espérée
Pour tomber sur une aubaine, la chroniqueuse conseille les sites Google Flights, Yulair.com, Flytrippers - une entreprise originaire de Trois-Rivières -, ou encore voyagesdestination.com. Et rappelle de ne pas hésiter à faire appel à un agent de voyage, qui aura peut-être de meilleurs prix, ou de meilleures idées.

Et pour les amoureux de la Floride et des croisières, Marie-Julie Gagnon suit les suggestions de la journaliste Lise Giguère, qui propose de surveiller les dates de départ des navires de croisière de Port Everglades, de Miami ou de West Palm Beach, et de venir sur place avec sa valise le matin du départ pour voir s’il reste des cabines. Avec de la chance, il est possible d’obtenir une cabine pour une fraction du prix.


Chargement en cours