Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 17 janvier 2017

Les problèmes éthiques liés aux poupées sexuelles réalistes

Publié le

Quatre poupées sexuelles avec des accoutrements variés.
Le philosophe Patrick Daneault se questionne sur les poupées sexuelles.   Photo : YouTube / Super Deluxe (capture d'écran)

Bien qu'il soit réticent à tenter de « contrôler la sexualité des hommes », le philosophe Patrick Daneault voit plusieurs dangers dans la prolifération de poupées sexuelles féminines de plus en plus réalistes. Il craint que ces « Fembot » ne deviennent un refuge pour pédophiles et violeurs en plus de rendre la sexualité unidimensionnelle.

En matière de sexe, la communication est importante afin d’établir des limites, explique le philosophe. Toutefois, la prise de décision est unidirectionnelle dans le cas de ces jouets sexuels de luxe qui ne ressemblent vraiment pas aux poupées gonflables du passé. Le risque de confondre réalité et fiction est bien réel.

Jouets antiféministes
D’autres arguments des opposants se rapprochent du discours féministe : ce phénomène perpétue le sexisme et l’inégalité des sexes, réduit le corps de la femme à l'état d'objet en faisant des références claires aux milieux pornographiques et de la prostitution, et constitue une forme d’exploitation sexuelle. Le prix très élevé de ces objets introduit aussi une forme de marchandisation de la sexualité, ajoute Patrick Daneault.

Les bienfaits
Il ajoute que les arguments des partisans de ces nouveaux jouets sont valables. Ces derniers permettent par exemple aux gens privés de sexualité pour des raisons physiques ou qui n’ont pas de succès dans leur vie amoureuse d’avoir des relations intimes sans risque. De plus, la sexualité humaine ne cesse de se réinventer et de changer, tout comme les cadres éthiques qui l’entourent et qui s’adaptent au fil du temps.

Chargement en cours