•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La science derrière les montagnes russes

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

La science derrière les montagnes russes

Audio fil du lundi 17 juin 2019
Les montagnes russes ne plaisent pas à tous.

Des passagers d'une montagne russe s'amusent.

Photo : iStock

« On a l'impression que les manèges sont de plus en plus extrêmes [...] Ce n'est pas parce qu'ils vont plus vite ou parce que les forces ressenties sont plus grandes avec les années : c'est à cause du côté imprévisible, en fait, avec lequel on change ces deux paramètres », dit Renaud Manuguerra-Gagné, en parlant des montagnes russes. Le journaliste scientifique explique que les concepteurs de ce type de manège modifient volontairement la vitesse et la force pour jouer avec les attentes du passager. « Plus on change de façon inattendue la vitesse qu'un passager ressent dans un manège ou les forces qui vont être appliquées sur son corps, moins la personne va pouvoir s'adapter rapidement et plus elle va ressentir de la peur. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin