Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 11 juin 2019

TerraCycle : quand une entreprise recycle tout ce qui est non recyclable

Publié le

Le fondateur de l'entreprise TerraCycle, Tom Szaky
Le fondateur de l'entreprise TerraCycle, Tom Szaky, alors qu'il inspecte une boîte remplie de marqueurs.   Photo : La Presse canadienne / Mel Evans

« Ce sont des gens qui travaillent sans arrêt à essayer de trouver comment récupérer ces matières-là », affirme Diane Bérard, journaliste spécialisée en économie, au sujet des employés et des chercheurs de l'entreprise TerraCycle, une société de gestion des déchets novatrice qui recycle des produits traditionnellement considérés comme non recyclables. Fondée il y a 18 ans, l'entreprise américaine propose la collecte à domicile de certains matériaux difficilement recyclables, comme les sacs de nourriture pour animaux ou les sacs de croustilles.

Diane Bérard explique que TerraCycle agit en quelque sorte comme un entremetteur. L’entreprise s’occupe de la collecte des matériaux difficilement recyclables pour le commun des mortels. Un consommateur qui souhaite se débarrasser de certains déchets indésirables n’a qu’à s’inscrire sur le site web de TerraCycle, et ainsi commander une boîte prétamponnée dans laquelle il peut déposer les matériaux qu’il ignore comment recycler.

Lorsqu’elle reçoit une boîte, TerraCycle fait tout d’abord le tri du contenu, puis achemine le matériel vers des usines avec lesquelles l’entreprise a établi des partenariats.

Selon Diane Bérard, TerraCycle, qui a vu le jour en 2001, est une pionnière en matière de recyclage et d’économie circulaire : « On peut dire que c’était précurseur, parce qu’au moment où Tom Szaky [le fondateur de TerraCycle] a commencé à y penser, on ne parlait pas encore de ces concepts-là. »

TerraCycle exerce aujourd’hui ses activités dans 21 pays à travers le monde.

Chargement en cours