Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 3 juin 2019

50 ans après le premier homme sur la Lune, la conquête lunaire continue

Publié le

La surface de la Lune telle qu'observée par la sonde Galileo en 1992.
La surface de la Lune telle qu'observée par la sonde Galileo en 1992.   Photo : NASA/JPL/USGS

Le 21 juillet 1969, Neil A. Armstrong devenait le premier homme à marcher sur la Lune. Aujourd'hui, le satellite naturel de la Terre est toujours aussi convoité par les grandes puissances mondiales, mais aussi par les entreprises privées. Le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné raconte l'histoire de la conquête de la Lune et parle des dernières découvertes scientifiques et des explorations à venir.

Renaud Manuguerra rappelle que pendant la guerre froide dans les années 1960, la Lune était au cœur de l’affrontement entre l’Union soviétique et les États-Unis.

Si les Soviétiques ont été les premiers à y poser une sonde en 1966, c’est un Américain qui a été le premier homme à marcher sur la Lune trois ans plus tard lors de la mission Apollo 11.

La Terre se lève sur l'horizon de la Lune lors de la mission Apollo 10.
La Terre se lève sur l'horizon de la Lune lors de la mission Apollo 10. Photo : Reuters/NASA

Des découvertes scientifiques majeures

L’importance de la conquête lunaire n’est cependant pas que politique, elle est aussi scientifique.

Renaud Manuguerra mentionne l’une des découvertes les plus importantes faites à partir de roche lunaire rapportée sur notre planète : la Terre et la Lune auraient un jour été un seul et même astre. La plupart des éléments essentiels à la vie seraient parvenus sur Terre à la suite de la collision planétaire qui a mené à la création de la Lune il y a plus de 4,4 milliards d'années.

Beaucoup d’appareils de mesure laissés sur la Lune ont aussi permis de découvrir que la Lune rétrécit et tremble. Renaud Manuguerra explique que l’intérieur de celle-ci se refroidit, ce qui la fait rétrécir et provoque des séismes.

Nouvelles conquêtes

Les États-Unis et la NASA veulent envoyer de nouveau des hommes sur la Lune d’ici 2024. « Ce n’est pas parce qu’on y est déjà allés que c’est facile d’y retourner », souligne Renaud Manuguerra.

La Chine, qui a été le premier pays à réussir à poser un engin sur la face cachée de la Lune en janvier dernier, a annoncé vouloir y construire une base d’ici 2030.

Photo d'un robot posé sur la Lune avec des traces de roues.
Le robot d'exploration déployé par la sonde lunaire chinoise sur la face cachée de la Lune, en janvier 2019 Photo : Associated Press

Chargement en cours