Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 23 mai 2019

Rougeole : la vaccination des adultes, aussi importante que celle des enfants

Publié le

Une personne se fait vacciner.
Les pharmaciens du Québec auront le droit de prescrire et d’administrer des vaccins aux adultes et aux enfants de plus de 6 ans.   Photo : iStock

« La rougeole va toucher tous les groupes d'âge », note le microbiologiste-infectiologue Jean Longtin au sujet de la maladie infectieuse, qui réapparaît un peu partout sur la planète depuis quelques années, dont au Canada. D'où l'importance, dit-il, de faire vacciner non seulement les enfants, mais aussi les adultes qui ne le seraient pas déjà. Si les personnes nées avant 1970 sont considérées comme protégées contre la rougeole, celles nées entre 1970 et 1979 devraient avoir reçu au moins une dose du vaccin. Pour les adultes nés après 1979, deux doses sont nécessaires, tout comme pour ceux nés entre 1970 et 1979 et qui sont des travailleurs de la santé, des femmes enceintes ou des militaires.

Selon Jean Longtin, qui est directeur médical du Laboratoire de santé publique du Québec, il est impératif de se faire vacciner contre la rougeole, dont le virus se transmet par sécrétions et par voie aérienne. Celui-ci peut même survivre sur des surfaces inanimées.

La rougeole, c’est un peu la tempête parfaite, parce que c’est la maladie infectieuse probablement la plus contagieuse qu’on connaisse. Quand une personne est infectée, on a jusqu’à 90 % [de probabilité] de transmission à d’autres personnes. On sait qu'une personne peut en contaminer environ 16 autres.

Jean Longtin, microbiologiste-infectiologue

Chargement en cours