Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 30 avril 2019

Les effets bien réels des inondations sur la santé physique des sinistrés

Publié le

Des secouristes avancent dans l'eau, poussant un kayak
Des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac évacués en kayak   Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

« Comme dans tout désastre naturel, on voit qu'il y a une augmentation des crises cardiaques durant cette période-là, le stress étant le facteur déclencheur chez quelqu'un qui est déjà à risque », affirme George Honos, cardiologue au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), évoquant la santé physique des nombreux Canadiens aux prises depuis quelques semaines avec les inondations. Ces tristes événements ont des répercussions bien tangibles sur la condition physique des sinistrés.

Comme dans de nombreux cas de désastres naturels, les sinistrés peuvent subir le syndrome de takotsubo, également appelé syndrome des cœurs brisés. Il s’agit d’une forme de maladie du muscle cardiaque, qui peut survenir lorsqu’une personne vit une émotion très intense.

« À l’échographie, on voit que la forte contraction du cœur diminue de façon draconienne, et la personne peut présenter soit une grosse douleur à la poitrine, similaire à la crise cardiaque, ou un essoufflement », explique le cardiologue du CHUM au sujet du syndrome de takotsubo, qui peut affecter une personne pendant quelques jours, quelques semaines, et parfois même indéfiniment.

Les crises cardiaques sont souvent déclenchées par un stress émotif ou physique. Ici, les gens sont non seulement stressés, mais souvent, ils vont faire des efforts physiques. On a vu les sacs de sable. Ça m’a fait penser au pelletage de la neige au début des hivers. […] Il faut que les personnes soient sensibilisées aux symptômes d’une crise cardiaque, qui sont souvent un malaise ou une pesanteur au centre de la poitrine.

George Honos, cardiologue au CHUM

Un souci pour les diabétiques

Les inondations ont aussi des conséquences sur la santé physique de certaines personnes aux prises avec une condition particulière, comme le diabète. Un sinistré souffrant de diabète qui est évacué d’urgence verra invariablement son état de santé perturbé par les événements s’il oublie des médicaments et son insuline dans sa maison, selon George Honos.

Le changement des habitudes alimentaires en cas de catastrophe naturelle peut aussi avoir des répercussions sur la santé globale des personnes diabétiques. Les patients qui prennent des anticoagulants, comme le Coumadin, et dont l’alimentation est modifiée de jour au lendemain en raison des inondations doivent également faire attention à leur santé, toujours selon le cardiologue du CHU.

Chargement en cours