Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 25 mars 2019

Faire ses blocs réfrigérants maison presque sans frais

Publié le

Deux blocs réfrigérants, l'un à plat, l'autre à la verticale.
Les blocs réfrigérants bleus servent souvent dans les boîtes à lunch.   Photo : Getty Images / iStock / Mikey Gen73

Les blocs réfrigérants, ou plaques réfrigérantes, ne sont en fait que de l'eau à 99,5 %. Il est même très facile de s'en faire à la maison presque sans frais, comme l'explique le chimiste Yannick Bergeron.

Finalement, on vous vend de l’eau colorée bleue, avec un petit gel pour vous permettre d’avoir l’impression que vous en avez pour votre argent.

Yannick Bergeron, professeur de chimie

Environ 150 différents produits de consommation sont offerts dans les magasins ou les pharmacies pour chauffer ou refroidir, selon les observations du professeur de chimie et chroniqueur à l’émission.

En plus de quelques bulles d’air pour permettre l’expansion de la glace, les blocs et les sachets réfrigérants sont composés de seulement trois éléments : de l’eau, du colorant et du polyacrylate de sodium, le même produit utilisé dans les couches de bébé. Ce dernier produit sert à transformer l’eau en une solution gélatineuse afin qu’elle ne s’échappe pas complètement si le contenant de plastique venait à être percé.

Blocs réfrigérants commerciaux

  • 99,5 % d'eau
  • 0,5 % de polyacrylate de sodium
  • 0,002 % de colorant

Il est donc extrêmement simple de faire ses blocs réfrigérants à la maison. Aux trois quarts d’eau d’une bouteille de plastique, on ajoute de l’alcool à friction et une goutte de colorant alimentaire.

Les pochettes réfrigérantes instantanées

Lors d’une blessure sur un terrain de sport, la glace n’est pas toujours accessible. Des pochettes réfrigérantes sont donc vendues pour les foulures ou les enflures, par exemple. Il suffit de brasser une pochette pour que ses deux ingrédients, de l’eau et du nitrate d’ammonium, créent une réaction endothermique. Le nitrate d’ammonium va en effet capter l’énergie de l’eau, qui va refroidir presque instantanément.

Les pochettes chauffantes réversibles

Contrairement aux pochettes réfrigérantes instantanées, les pochettes chauffantes réversibles sont réutilisables. L’acétate de sodium produit une réaction exothermique qui peut atteindre 60 degrés Celsius. Celui-ci est le produit d’une solution aqueuse, comme le vinaigre, et du bicarbonate de soude.

Après une première utilisation, il suffit de placer la pochette dans l’eau bouillante pour qu’elle déforme son cristal et puisse être réutilisée.

Les « sacs magiques »

Enfin, les « sacs magiques » sont composés de grains d’avoine, qui possèdent naturellement un haut pourcentage d’eau. Le four à micro-ondes vient chauffer cette eau.

Chargement en cours