Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 21 mars 2019

Comment éviter 90 % des cancers du côlon

Publié le

Une main tient un petit étui de plastique dans lequel se trouve un bandelette.
Grâce à un test à la maison très simple et rapide, on pourrait éviter 90% des cas de cancer du côlon, selon Dr Michaël Bensoussan.   Photo : Getty Images / iStock / SetsukoN

Un dépistage précoce, à domicile, du cancer du côlon permettrait d'éviter 90 % des cas du deuxième cancer le plus meurtrier au pays, selon Dr Michaël Bensoussan. Une nouvelle trousse de dépistage permet en effet de tester les traces de sang dans ses selles, et ainsi de détecter une trace de l'apparition de polypes et de cancer. Le gastro-entérologue explique que ce test permet souvent d'éviter la formation même du cancer.

Le cancer du côlon fait de 25 à 30 morts par jour au pays. Une ou deux personnes pourraient, par exemple, éviter complètement la formation de ce cancer si à peine une quinzaine d’auditeurs âgés de 50 à 74 ans passaient le nouveau test de dépistage à domicile offert dans presque toutes les pharmacies.

Le test est très simple et prend à peine deux minutes. Il s’agit d’une bandelette que l’on manipule avec des gants et que l’on imbibe de nos selles. Celle-ci est ensuite analysée en laboratoire.

Si ce test est positif, on doit aller faire une coloscopie. Si ce test est positif, on a 70 % de risques d’avoir un polype ou un cancer du côlon.

Le Dr Michaël Bensoussan, gastro-entérologue à l’Hôpital Charles-Le Moyne

Le test vise à déceler des traces de sang dans les matières fécales. Si un polype se forme dans le gros intestin, il cause des lésions bénignes à un certain stade. Un polype est une petite masse de chair dans laquelle se forme le cancer du côlon. Ces lésions saignent goutte à goutte, elles sont donc identifiables par un simple test de selles.

RSOS : Recherche de saignement occulte dans les selles

Le cancer colorectal ne présente aucun autre symptôme visible avant d’arriver à un stade avancé. Chaque jour, 73 personnes reçoivent un diagnostic de ce type de cancer au pays, mais seulement de 55 % à 60 % des cas pourront en être guéris.

Cette infographie montre un polype situé dans le côlon et un appareil avec une sangle permettant de retirer le polype.
Lors de la coloscopie, le gastro-entérologue pourra retirer les polypes et les faire analyser pour déterminer s'ils sont cancéreux. Photo : iStock/Eraxion

Le dépistage est la clé en matière de santé publique pour éviter les cancers.

Le Dr Michaël Bensoussan, gastro-entérologue

Si une coloscopie détecte un polype, son retrait est une opération simple et rapide, selon lui, et il permet d’éviter complètement l’apparition du cancer.

« Il n’y a pas, socialement, à avoir cette répulsion par rapport au caca : ça suffit, il n’y a rien de grave là, conclut le gastro-entérologue, n’ayez pas peur de faire ce test chez vous et ayez encore moins peur de la coloscopie. »

Dépister le cancer du côlon chez soi

Chargement en cours