Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Craig
Audio fil du mercredi 20 mars 2019

Li-fi : l’Internet à la vitesse de la lumière

Publié le

Une main tournée vers le haut dans laquelle apparait une lumière et le logo habituellement associé à un réseau sans-fil.
Le Li-Fi pourrait fournir Internet cent fois plus rapidement que le Wi-Fi.   Photo : iStock

Une nouvelle technologie en développement depuis quelques années, le « light fidelity » (li-fi), permet de créer un réseau sans-fil semblable au wi-fi, mais avec la lumière. Dans un avenir rapproché, une ampoule spécialement conçue pourrait être installée au-dessus de votre tête pour envoyer un signal Internet littéralement à la vitesse de la lumière, comme l'explique le chroniqueur techno Pascal Forget.

« L’ondulation de la lumière permet de transmettre le signal Internet », raconte-t-il. Cette lumière infrarouge, invisible à l’œil nu, peut aussi continuer à émettre un signal même lorsque la lumière visible de l’ampoule est éteinte.

L’un des avantages de cette technologie est que le faisceau de lumière visible émis par l’ampoule donne une très bonne idée de la portée du signal Internet. Cela est pratique lorsque la sécurité d’un réseau sans-fil est en jeu ou simplement lorsqu’on veut en limiter la portée.

L’absence de radiofréquence peut aussi être utile, par exemple, dans les hôpitaux ou les avions, afin de ne pas interférer avec les appareils médicaux ou le système de communication aérien.

C’est la lumière qui est transmise, ce n’est pas des ondes radio, donc ça ne passe pas à travers les murs.

Pascal Forget, chroniqueur techno
Deux hommes manipulent des fils en soulevant une tuile de plafond.
Une équipe de techniciens installe la technologie li-fi dans un laboratoire de l'UQAM en 2018. Photo : Radio-Canada

Des vitesses théoriques d'un gigaoctet par seconde

Presque aucun téléphone ou ordinateur grand public n’offre cette technologie pour l’instant. Il est tout de même possible d’ajouter un petit récepteur à ces appareils.

La technologie li-fi est encore limitée à 100 mégaoctets par seconde en téléchargement, ce qui est comparable à la majorité des plans résidentiels d’Internet haute vitesse au pays. Cependant, il serait théoriquement possible de porter cette vitesse jusqu’à un gigaoctet (1000 mégaoctets) par seconde, presque sans délai de transmission, ce qui n’est pas possible avec les technologies actuelles offertes aux consommateurs.

Une communauté du département français de l’Essonne teste aussi actuellement 77 lampadaires li-fi. En plus de donner accès à Internet, ce type de lampadaires pourrait, par exemple, transmettre des données aux résidents, mais aussi aux voitures garées sous ceux-ci.

La connexion grâce à la lumière

Références :

« L'Hôpital de Perpignan adopte l'Internet sans fil... par la lumière ! », un article de Philippe Rioux publié sur le site du quotidien La Dépêche du Midi
Le Li-Fi, un texte de Pascal Forget publié sur son blogue, mars 2019

Chargement en cours