Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 4 mars 2019

Des ergothérapeutes dans les ambulances pour éviter des hospitalisations

Publié le

Un ambulance sur le bord d'une rue enneigée de Montréal.
Les chutes sont plus nombreuses l'hiver en raison des surfaces enneigées ou glacées.   Photo : Getty Images / Jbd30

Une première expérience d'intégration d'ergothérapeutes au service d'urgence en ambulance est actuellement mise en place en Ontario. En Angleterre, où la collaboration entre les ambulanciers paramédicaux et les ergothérapeutes a commencé en 2016, l'exercice a été couronné de succès et a même permis d'économiser des centaines de milliers de dollars en frais d'hospitalisation, explique l'ergothérapeute Pier-Luc Turcotte.

« Au Québec, la loi est très restrictive en ce moment, en ce qui concerne les pouvoirs ou les responsabilités qu’on remet aux [ambulanciers paramédicaux], mentionne-t-il. Lorsqu’ils vont à domicile, même si c’est une demande peu urgente, ils ne peuvent pas décider d'envoyer la personne à la clinique le jour suivant ou voir une infirmière au CLSC. Le patient doit absolument être conduit à l’urgence. »

Lorsqu’un ergothérapeute est sur place avec l’ambulancier pour un cas lié à une chute, une hospitalisation pourrait être évitée dans de nombreux cas. Les personnes en perte d’autonomie restent parfois hospitalisées jusqu’à deux semaines. Garder les patients à la maison signifie autant une meilleure qualité de vie pour ceux-ci que des économies pour l’État.

« C’est possible que [la loi] empêche le déploiement d’un tel programme ici au Québec, poursuit Pier-Luc Turcotte. On parle de personnes dont la condition est soit peu urgente ou de ceux qu’on appelle des "chuteurs fréquents". Ces personnes-là seraient sûrement mieux desservies par un tel programme qu’à l’urgence d’un hôpital. »

Le tiers des visites à l’urgence des hôpitaux sont liées à une chute, selon l’ergothérapeute, une situation qui touche en particulier les aînés.

Le but du programme, ce n’est pas de prévenir la première chute, mais d’éviter qu’il y en ait d’autres.

Pier-Luc Turcotte, ergothérapeute, à propos du programme ontarien d’ergothérapeutes dans les ambulances

Apprendre à se relever

Les gens chutent en majorité à la maison. Il faut donc savoir comment se relever pour ne pas entraîner d'autres chutes, ce qui arrive le plus souvent chez les aînés.

Se relever d’une chute en cinq étapes

  1. Si vous êtes allongé sur le dos, basculez-vous sur un côté en croisant un bras pour faire un transfert de poids.
  2. En vous appuyant sur le côté, remontez une jambe vers le haut pour mettre tout votre poids d’un même côté.
  3. Relevez-vous en vous appuyant sur vos coudes, puis sur un genou.
  4. Mettez-vous à quatre pattes, si vous le pouvez.
  5. Prenez appui (sur une chaise à quatre pattes par exemple), puis relevez-vous en douceur, un pied à la fois.

Au Québec, le programme PIED (Programme intégré d’équilibre dynamique) s’adresse aux personnes qui ont chuté ou qui risquent de chuter. Il consiste en 12 semaines de formation pour apprendre des exercices adaptés et des stratégies pour regagner confiance en ses capacités physiques. Les gens peuvent communiquer avec leur Centre local de services communautaires (CLSC) pour plus de détails. Il existe aussi des programmes similaires en Ontario et ailleurs au Canada.

Références :

« An often-overlooked risk, the science of slips and falls can be life-saving », Kas Roussy, publié sur le site web de CBC, février 2019
« Quiet revolution puts occupational therapists at the forefront of healthcare », Linda Jackson, publié sur le site web de The Guardian, juin 2016
« Occupational therapists and paramedics form a mutually beneficial alliance to reduce the pressure on hospitals: A practice analysis », Jenny Preston, Martin Galloway, Rebekah Wilson, publié sur le site web de Sage Journals, avril 2018
« The world’s first mental health ambulance arrives in Sweden », publié sur le site web d'Apolitical, novembre 2017

Chargement en cours