Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du jeudi 7 février 2019

Le lien surprenant entre l’hygiène dentaire et la maladie d’Alzheimer

Publié le

Une femme âgée se passe la soie dentaire devant un miroir.
L’inflammation et le saignement des gencives constituent le signe le plus fréquent d’une gingivite ou d’une parodontite.   Photo : iStock / Ridofranz

« La bouche n'est pas un organe complètement isolé », affirme le médecin dentaire Alexandre Bordeleau pour expliquer le fait qu'une bactérie présente dans la bouche a été retrouvée dans le cerveau de patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Cette découverte souligne, selon lui, l'importance d'une bonne hygiène buccale et fait valoir la nécessité d'avoir une vision globale du corps humain.

La présence dans le cerveau de la bactérie pathogène la plus fréquente dans la parodontite chronique, une bactérie appelée Porphyromonas gingivalis qui s'attaque aux gencives, a déconcerté les chercheurs. « On ne s’attendait pas à trouver cette bactérie-là à cet endroit », indique Alexandre Bordeleau.

La migration de la bactérie de la bouche au cerveau s’accompagne, selon le dentiste, de perturbations neurologiques.

Cette bactérie va produire des protéases toxiques [...] qui vont affecter les protéines nécessaires aux fonctions neuronales normales. De là le lien avec l’alzheimer.

Alexandre Bordeleau, médecin dentaire

Ne pas sous-estimer le tartre

Le médecin dentaire insiste sur l’importance d’avoir une bonne santé bucco-dentaire pour éviter la prolifération de la bactérie. « Des gencives qui saignent, ce n’est pas banal », précise Alexandre Bordeleau. L’inflammation et le saignement des gencives constituent le signe le plus fréquent d’une parodontite, à ne pas confondre avec la gengivite, qui affecte elle aussi les gencives. La mauvaise haleine et des dents qui branlent indiquent également bien souvent une maladie parodontale.

Le problème majeur des maladies bucco-dentaires demeure, selon lui, le manque de sensibilisation quant aux dangers potentiels d’une hygiène dentaire inadéquate. « Il y a souvent [l’idée que] “c’est juste du tartre’’. Mais c’est plus que ça », explique Alexandre Bordeleau. Il ajoute qu’il existe également des liens entre la parodontite et les maladies cardio-vasculaires, les maladies respiratoires et le diabète.

Chargement en cours