Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du mardi 15 janvier 2019

Les déglaçants, plus dommageables pour l'environnement que les abrasifs

Publié le

Une chaussée en hiver
Une chaussée sur laquelle on a déposé un produit déglaçant.   Photo : iStock

« C'est la meilleure option habituellement pour vos balcons ou vos allées avec vos petites plantes sur le côté, parce que ça n'a pas de répercussions directes sur l'environnement », dit le chimiste Yannick Bergeron à propos des abrasifs comme le gravier, le sable ou la pierre concassée utilisés pendant la saison hivernale pour le déglaçage. En revanche, les produits déglaçants sont plus nuisibles pour l'environnement et les infrastructures.

« Sur toute surface de béton qui a moins de deux ans, ça va faire une abrasion qui est terrible. Ensuite, ça peut détruire tous [les] végétaux, [...] et on pourrait dire que c'est extrêmement corrosif », explique Yannick Bergeron à propos des produits déglaçants.

Certes, les produits déglaçants sont moins chers que les abrasifs, mais ces derniers sont tout de même moins dommageables pour l’environnement et les infrastructures.

Le seul inconvénient des abrasifs, note Yannick Bergeron, c’est qu’il faut les ramasser au printemps, une fois que la neige a fondu. Cela dit, on peut les réutiliser année après année. « C’est quelque chose qui est [réutilisable] à vie », dit le chimiste.

Chargement en cours