Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian
Audio fil du lundi 7 janvier 2019

Produits laitiers écartés du Guide alimentaire : pas dramatique, dit un nutritionniste

Publié le

Des produits laitiers présentés sur une table.
Le nouveau Guide ne recommanderait plus de consommer entre deux et quatre portions de produits laitiers par jour, en fonction des différents groupes d’âge.   Photo : iStock

« On peut très bien vivre sans manger de pommes. [...] Ce ne serait pas scientifique de dire le contraire, mais ce n'est pas plus scientifique de dire qu'il faut absolument boire du lait pour être en santé. Il n'y a aucun aliment qui est essentiel. L'important, c'est la variété », souligne le nutritionniste Bernard Lavallée en faisant référence au futur Guide alimentaire canadien, qui, selon des informations qui ont récemment coulé dans les médias, ne recommanderait plus un nombre de portions en particulier, mais plutôt une alimentation variée. La disparition du groupe « lait et substituts » au profit des « aliments protéinés » n'est pas dramatique non plus, selon lui.

Le contexte dans lequel le Guide alimentaire est né, au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, est bien différent aujourd’hui, souligne Bernard Lavallée. Si le document visait à prévenir les carences nutritionnelles et à améliorer la santé de la population malgré le rationnement des vivres en temps de guerre, la situation n’est plus la même de nos jours.

À l’époque, c’était sûrement une très bonne idée de dire : "Il faut boire un minimum de tant de portions de lait et de produits laitiers." [...] Aujourd’hui, à une époque où on n’a plus nécessairement besoin de dire : "Il faut manger un minimum de ci et de ça pour aller chercher nos nutriments", [...] je pense que le fait de mettre le lait et le yogourt [dans la catégorie] des aliments protéinés, oui, c’est une bonne idée.

Bernard Lavallée, nutritionniste

Bernard Lavallée accueille favorablement le changement de philosophie préconisé par le futur Guide alimentaire canadien, dont la publication devrait se faire au début de l’année 2019.

Rappelons que le Guide alimentaire canadien a vu le jour en 1942. Il a été révisé en 1961, en 1977, en 1982, en 1992 puis en 2007, année de sa dernière révision.

Chargement en cours