•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les éclaireurs

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Audio fil du lundi 17 juin 2019

Rattrapage

  • La science derrière les montagnes russes

    « On a l'impression que les manèges sont de plus en plus extrêmes [...] Ce n'est pas parce qu'ils vont plus vite ou parce que les forces ressenties sont plus grandes avec les années : c'est à cause du côté imprévisible, en fait, avec lequel on change ces deux paramètres », dit Renaud Manuguerra-Gagné, en parlant des montagnes russes. Le journaliste scientifique explique que les concepteurs de ce type de manège modifient volontairement la vitesse et la force pour jouer avec les attentes du passager. « Plus on change de façon inattendue la vitesse qu'un passager ressent dans un manège ou les forces qui vont être appliquées sur son corps, moins la personne va pouvoir s'adapter rapidement et plus elle va ressentir de la peur. »

  • L'agriculture urbaine, un phénomène en croissance aux nombreux bienfaits

    L'agriculture urbaine commerciale se développe de plus en plus au Québec, note Éric Duchemin, directeur du Carrefour de recherche, d'expertise et de transfert en agriculture urbaine (CRETAU). Cela est particulièrement vrai à Montréal, note l'organisme, qui a publié la semaine dernière le premier Portrait de l'agriculture urbaine commerciale au Québec. Selon Éric Duchemin, les bienfaits de ce type d'agriculture sont nombreux. « Ça modifie la ville, ça change le milieu de vie », dit-il en parlant de la biodiversité urbaine. L'agriculture en ville permet aussi de combattre le phénomène des îlots de chaleur.

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin