•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les éclaireurs

Les éclaireurs

Avec Patrick Masbourian

Audio fil du mercredi 12 juin 2019

Rattrapage

  • Les vacances, l'inactivité et la chaleur font diminuer votre quotient intellectuel

    « Vous me direz que le but d'être en vacances, c'est de relaxer, c'est de ne rien faire. Mais il y a plusieurs études qui indiquent que [le fait] de ne rien faire, de mettre son cerveau au neutre, vient diminuer les capacités cognitives », affirme Dave Ellemberg. Lui-même dit avoir constaté « un certain abrutissement » lorsqu'il est en vacances. « Il y a une littérature scientifique sur le sujet, et les résultats de recherches concordent avec mon expérience : les vacances, ça diminue le quotient intellectuel (QI). » Heureusement, note le neuropsychologue, les conséquences de l'Holiday Effect (l'effet des vacances), comme le nomment les chercheurs, sont temporaires.

  • Pleins feux sur les réalités masculines parfois oubliées

    « On a vraiment fait un état de la situation pour un certain nombre de réalités, un certain nombre de problématiques qui sont peut-être moins documentées, qu'on connaît moins habituellement [chez les hommes] », note Gilles Tremblay, qui a codirigé l'ouvrage Réalités masculines oubliées. Avec ses collègues Jean-Martin Deslauriers et Marc Lafrance, le professeur titulaire retraité de l'École de travail social et de criminologie de l'Université Laval s'est penché sur des dimensions rarement abordées dans le champ d'études masculines, comme les hommes victimes de violence conjugale et les garçons victimes d'abus sexuels. « Ce sont quand même des situations qui sont là, qui existent [chez les hommes], mais dont on a peut-être moins entendu parler. »

Vous aimerez aussi

  • Bain libre

  • Tout un matin