Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Patrick Masbourian

Audio fil du jeudi 18 avril 2019

  • Des serpents venimeux font partie de l'exposition.

    La dualité des poisons présentée à Québec dans une exposition

    Souvent associés dans l'imaginaire collectif à des images de meurtre, de mort subite ou d'empoisonnement, les poisons ont pourtant des vertus médicinales et pharmacologiques. Cette dualité entre substance létale et élixir de guérison est mise en lumière dans l'exposition Venenum, un monde empoisonné, présentée à compter de jeudi au Musée de la civilisation de Québec. Conçue à la base par le Musée des Confluences de Lyon, l'exposition s'inspire du contexte nord-américain et québécois, selon ce qu'explique Anik Dorion-Coupal, chargée de projet au sein de l'établissement muséal. Voir la suite »

RÉFÉRENCES :

La pharmacie verte : entrevue avec Marc-André Mailhot, président fondateur de Maillon vert, une boîte de consultation en développement durable

« Metro acceptera les contenants réutilisables », Marie-Ève Fournier, publié sur le site web du quotidien La Presse, avril 2019

« Une pharmacie carboneutre », Isabelle Dubé, publié sur le site web du quotidien La Presse, avril 2018

De la peur de rater quelque chose à la joie d’être dans l’ignorance : la chronique anticonsommation avec Stéphane Garneau

« The Joy of Missing Out : The Art of Self-Restraint in an Age of Excess », Svend Brinkmann, publié sur le site web de Wiley, avril 2019

Coup d'œil sur l'exposition Venenum : un monde empoisonné : entrevue avec Anik Dorion-Coupal, chargée de projet au Musée de la civilisation de Québec

L’exposition « Venenum : un monde empoisonné », présentée au Musée de la civilisation de Québec

« Poisons et gazages mortels », Marie-Céline Ray, publié sur le site web de Futura-Sciences, janvier 2017



Chargement en cours