•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S'approvisionner dans l'espace?

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

S'approvisionner dans l'espace?

Audio fil du dimanche 6 janvier 2019
Silhouette d'un astronaute sur un terrain rocailleux.

Image de synthèse de ce à quoi pourrait ressembler un astronaute sur la planète Mars.

Photo : Getty images/iStock / Rossella Apostoli

Les astéroïdes, la Lune et d'autres planètes du système solaire regorgent d'éléments qui sont rares sur Terre, ou dont nos ressources s'épuisent. Des entreprises et des États considèrent ainsi se lancer dans l'exploitation de ces ressources de l'espace.

Les analyses de cosmochimistes et les échantillons analysés révèlent que de l’or, du platine, du fer ou du nickel, par exemple, sont présents en grande quantité sur certains astéroïdes.

On lorgne aussi des sources d’énergie enviables. L’hélium 3 de la Lune, par exemple, pourrait permettre de propulser des missions d’exploration spatiale au long cours. Les stocks lunaires de cet élément rarissime sur Terre pourraient aussi subvenir aux besoins en énergie de l’humanité pour des milliers d’années – et remplacer avantageusement des formes d’énergie moins propres, comme les énergies fossiles ou le nucléaire.

Évidemment, les coûts d’exploitation de gisements extraterrestres sont encore prohibitifs. Mais à mesure que les besoins grandissent et que les moyens se développent, l’idée tient de moins en moins du rêve.

Le cratère de glace Korolev sur la planète MarsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le cratère de glace Korolev sur la planète Mars

Photo : ESA / Björn Schreiner 2018 - FU Berlin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi