•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination répétée joue sur l'immunité

Les années lumière

Avec Marie-France Bélanger

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

La vaccination répétée joue sur l'immunité

Audio fil du dimanche 4 novembre 2018
Un travailleur de la santé de Québec reçoit le vaccin contre la grippe.

Un travailleur de la santé de Québec reçoit le vaccin contre la grippe.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

On découvre que la vaccination répétée, chaque année, contre l'influenza pourrait moduler l'immunité d'une manière insoupçonnée. Cette découverte étonnante permet d'espérer mieux comprendre le casse-tête qu'est la prévention de la grippe.

Bien que son taux d'efficacité (variant de 30 à 60 %) laisse à désirer, le vaccin contre la grippe saisonnière sauve bien des vies, chaque année.

Or, les scientifiques ont récemment mis le doigt sur une limite inattendue de ce moyen de prévention. On observe en effet que dans certaines circonstances, les personnes vaccinées régulièrement sont moins bien protégées que les autres contre certaines souches du virus.

Il est important de noter que l’effet observé est inconstant et qu’on ne comprend pas le mécanisme en cause. Il faut dire aussi que dans les pires cas imaginables, l'effet de la vaccination répétée ne serait tout de même pas considérablement nuisible.

Les nouvelles données ne remettent en cause ni la sécurité ni même l’intérêt du vaccin. Elles pourraient cependant ouvrir la porte à une meilleure compréhension de la grippe, à de meilleurs vaccins et à une meilleure protection de la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi