•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plastique : une histoire complexe, un avenir incertain

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Le plastique : une histoire complexe, un avenir incertain

Audio fil du dimanche 28 octobre 2018
Des soldats de plastique près d'un drapeau américain.

Le secteur militaire a joué un rôle important dans le développement du plastique.

Photo : getty images/istockphoto / Chattrawutt

L'histoire du plastique, ou plus généralement des polymères, est faite d'accidents de parcours et de défis scientifiques. Mais aujourd'hui, les scientifiques sont conscients non seulement qu'on produit beaucoup trop de plastique, mais qu'on en recycle très peu.

C'est d'abord dans la nature que l'humanité a puisé les premières matières qu’on pourrait aujourd’hui qualifier de plastiques. Car il existe différents types de plastiques : on en trouve qui sont entièrement naturels, dont le caoutchouc, créé à partir de l’hévéa et dont le latex va donner cette substance élastique. Parmi les polymères naturels, il y a aussi la cellulose, d’origine végétale. Plus tard, au cours du 19e siècle, on a commencé à concevoir des polymères semi-synthétiques, et au début des années 1900 sont arrivés les premiers polymères entièrement synthétiques.

Au Conseil national de recherches Canada, à Boucherville, Karen Stoeffler, chimiste et chef de l'équipe Polymères et bioproduits, situe les débuts de l’histoire industrielle du plastique avec Charles Goodyear. Ce chimiste américain cherchait au départ une façon de stabiliser le caoutchouc, et c’est un peu par accident qu’il a mis au point le principe de vulcanisation, lequel donnera naissance au caoutchouc qu’on utilise par exemple dans la fabrication des pneumatiques.

L’arrivée du nylon, quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, bouleversera ensuite nos vies. D’abord considérée comme un produit de substitution, cette matière, élaborée par l'entreprise américaine DuPont de Nemours, cache une histoire fascinante tant sur le plan scientifique que sur le plan humain.

Après la Seconde Guerre mondiale, le plastique nous envahira, et ce, pour toutes sortes d’usages. Aujourd’hui, on produit annuellement 280 millions de tonnes de plastique, tous polymères confondus. Le plastique et ses dérivés sont devenus un immense problème puisque seulement 10 % de ces matières ont jusqu’ici été recyclés.

La solution optimale résiderait donc dans la réduction non seulement de notre consommation de plastique, mais de celle de la production de plastique, ni plus ni moins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi