Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 7 octobre 2018

Prix Nobel de médecine 2018 : un mécanisme cellulaire utilisé contre le cancer

Publié le

Honjo et Allisson lors d'une cérémonie.
Les travaux de Honjo et d'Allison ont permis le développement de l'immunothérapie.   Photo : AFP/Getty Images / JIJI PRESS

Le prix Nobel de médecine 2018 a été décerné conjointement au Japonais Tasuku Honjo et à l'Américain James P. Allison pour leur découverte d'un nouveau mécanisme cellulaire qui peut être exploité pour combattre le cancer. Le prix récompense leurs travaux de recherche fondamentale, qui ont ouvert la voie à la mise au point de l'immunothérapie.

Depuis des décennies, la radiothérapie et la chimiothérapie s’attaquent aux cellules de la tumeur cancéreuse. Or, l’immunothérapie vise une autre cible, ce qui constitue un changement de paradigme dans le traitement du cancer. Les deux chercheurs ont découvert des anticorps appelés « inhibiteurs du point de contrôle immunitaire » qui rendent les cellules cancéreuses plus faciles à attaquer par le système immunitaire en bloquant le mécanisme qu’elles utilisent pour échapper aux cellules immunitaires.

Les traitements très prometteurs qui ont été développés grâce aux travaux de Honjo et Allison permettent de stimuler les lymphocytes T pour qu’ils reconnaissent et détruisent les cellules tumorales. Il s'agit d'une approche qui donne d’excellents résultats et qui entraîne beaucoup moins d’effets secondaires que la chimiothérapie.

Invités :
Étienne Gagnon
, professeur et directeur de recherche à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal
Christopher Rudd, directeur de la recherche en immunologie et en thérapie cellulaire au Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Chargement en cours