Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 8 juillet 2018

Comment éviter une nouvelle hécatombe de baleines noires

Publié le

Baleine noire empêtrée.
Le cordage utilisé par les pêcheurs est une grande menace pour les baleines noires de L'Atlantique Nord qui s'y empêtrent.   Photo : NOAA

L'an dernier, plusieurs carcasses de baleines noires ont été retrouvées dans le golfe du Saint-Laurent. La population totale de l'espèce menacée étant estimée à 500 individus, il n'en fallait pas plus pour que des experts pratiquent des nécropsies et déterminent que les collisions avec les bateaux et l'empêtrement dans le matériel des pêcheurs sont responsables du phénomème. Ottawa a dévoilé en mars dernier un plan afin de protéger l'espèce. Un an après ces tristes découvertes, parlons des causes et des solutions privilégiées par le gouvernement, mais aussi de la recherche sur les engins de pêche.

Petite histoire des problèmes des baleines noires
Dès le 16e siècle, les baleiniers profitent des vulnérabilités de ce mammifère marin : il se nourrit en surface, vit près des côtes et flotte après avoir été tué.

Depuis 1935, il est interdit de chasser la baleine noire. À l’époque, la population était presque réduite à néant. Plusieurs décennies plus tard, elle ne s’est jamais rétablie, notamment à cause d’un faible taux de reproduction : les femelles ont en effet un seul baleineau aux trois à six ans.

Deux baleines noires
Les baleines noires descendent de plus en plus au sud pour trouver de la nourriture.   Photo : NOAA

À ce jour, on compte toujours moins de 500 baleines noires dans l’Atlantique Nord, et certains scientifiques redoutent une extinction complète de l'espèce d’ici 2040.

Les solutions proposées par le gouvernement canadien

  • Une limite de vitesse pour les navires de 20 mètres et plus
  • Des zones de pêche fermées
  • Des fermetures temporaires de pêche dans un secteur donné, quand la présence d’une baleine noire est signalée
  • Un rehaussement de la surveillance aérienne pour mieux détecter les baleines noires
  • La réduction de la quantité de cordages flottant sur l’eau pour la pêche du crabe des neiges
  • Déclaration obligatoire, pour les pêcheurs, de toute interaction avec les mammifères marins

LA RECHERCHE SUR LES ENGINS DE PÊCHE
Des scientifiques travaillent sur des engins de pêche moins dangereux pour les baleines. Des tests seront effectués cet été dans la baie des Chaleurs et dans la zone d’interdiction de pêche au crabe dans le golfe. L’objectif est de mettre au point des solutions concrètes d’ici deux ans.

Quelques exemples :

  • Des casiers pour la pêche au crabe qui ne sont pas reliés à la surface par du cordage et qui se contrôlent à distance
  • La mise au point de technologies permettant de retirer les cages perdues dans le fond marin
  • L'amélioration de la détection des baleines en temps réel

Chargement en cours