•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autoroute pour tortues

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Autoroute pour tortues

Audio fil du dimanche 10 juin 2018
Une Chélydre serpentine

En période de ponte, la Chélydre serpentine remonte sur le bord de la route pour pondre ses œufs dans le gravier.

Photo : Corridor appalachien

Sur nos routes, la cohabitation entre les automobiles et les animaux ne se fait pas sans heurts, car, bien souvent, les routes fracturent les habitats fauniques. En Estrie, à Bolton-Est, la situation est particulièrement préoccupante pour les tortues qui vivent à proximité de l'étang Peasley, un milieu naturel traversé par la route 245.

En période de ponte, les tortues remontent sur le bord de la route 245 pour pondre leurs œufs dans le sable et le gravier. Au fil des ans, de nombreuses tortues ont été retrouvées mortes sur l'accotement après avoir été heurtées par un véhicule.

Une main tenant une tortue dont la carapace a été fracturée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs tortues ont été retrouvées mortes ou blessées au cours des dernières années.

Photo : Photo: Corridor appalachien

Après avoir constaté l'ampleur du phénomène, l'organisme Corridor appalachien a convaincu les autorités de profiter de la réfection du ponceau de l'étang Peasley pour aménager un passage dédié aux tortues, une première pour une route provinciale. Au cours de trois prochaines années, Corridor appalachien va documenter l'utilisation du passage par les tortues dans l'espoir que cette pratique se répande à d'autres endroits névralgiques.

Un raton laveur entre dans le tunnel du passage terrestre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ce raton laveur a été aperçu dans le passage terrestre

Photo : Photo: Corridor appalachien

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi