•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la recherche des moustiques et de leurs virus dans le Grand Nord

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

À la recherche des moustiques et de leurs virus dans le Grand Nord

Gros plan sur un moustique, sur une surface de peau humaine. Il semble s'apprêter à piquer.

Les moustiques et les virus dont ils peuvent être des vecteurs sont au coeur d'un projet de recherche dans le Grand Nord canadien.

Photo : Anthony Zerafa

Quand l'été arrive, les moustiques n'épargnent pas le Grand Nord canadien. Un projet de recherche a d'ailleurs permis de documenter la présence de plus en plus d'espèces en milieu nordique. Comme l'explique Gino Harel, certains de ces moustiques étaient porteurs de virus.

Carol-Anne Villeneuve est étudiante au doctorat à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Depuis trois ans, elle mène des travaux sur le terrain, au Nunavik et ailleurs au pays, pour documenter la présence de moustiques dans le Grand Nord.

Sa collection compte déjà entre 10 000 et 15 000 échantillons. À ce jour, ses moustiques proviennent de huit espèces différentes.

Une jeune femme en vêtements de plein-air et protégée au visage par un mince grillage, capture des moustiques à l'aide d'un grand filet à papillons.

Carol-Anne Villeneuve et ses collaborateurs utilisent des filets lorsqu'ils procèdent à la prise d'échantillons de moustiques.

Photo : Carol-Anne Villeneuve

Carol-Anne Villeneuve et ses collaborateurs tentent aussi de déterminer si ces moustiques sont parfois porteurs de certains virus. Ils en ont déjà identifié deux parmi leurs échantillons : le virus de Jamestown Canyon et le virus Snowshoe hare.

Ces deux virus appartiennent au sérogroupe Californie, une famille de virus que les autorités de santé publique ont à l'œil. En effet, si une personne en est infectée, elle peut développer des symptômes semblables à ceux associés au virus du Nil occidental.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi