Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 21 mai 2017

Un dinosaure exceptionnellement bien conservé exposé en Alberta

Publié le

Un fossile de nodosaure
Un fossile de nodosaure   Photo : Musée royal Tyrrell

Découverte rare, un nodosaure fossilisé avait été trouvé en 2011 sur un chantier d'exploitation de sables bitumineux à Fort McMurray. Selon le paléontologue François Therrien, le fossile du nodosaure, désormais exposé au Musée royal Tyrrell à Drumheller en Alberta, est extraordinaire et aurait bien pu ne jamais être découvert.

Un spécimen en très bon état
« Blindé comme un char d’assaut. » C’est ainsi que François Therrien décrit ce dinosaure cuirassé de cinq mètres de long pour trois mètres de large, vieux de plus de 100 millions d’années.

Selon lui, l’excellent état de conservation de ce fossile permet de déceler les différentes textures de la peau, et notamment les écailles. « C’est un spécimen extraordinaire, unique en Amérique du Nord », explique-t-il. Si le haut du corps est intact, l’opérateur du chantier qui a découvert la bête a endommagé la partie inférieure du dinosaure avec sa pelle mécanique et a détruit sa queue. Les sables qui ont enseveli le nodosaure, lorsque sa carcasse a coulé dans l’ancienne mer intérieure située sur le lieu de la découverte, l’ont protégé de la désagrégation.

Selon François Therrien, ce spécimen peut révéler des informations sur les formes primitives de dinosaures à armure. Il est d’une espèce différente des autres nodosaures retrouvés en Utah; son espèce n’a pas encore été nommée.

Une heureuse découverte
La découverte du fossile est fortuite. En 2011, un opérateur de machine observe que la paroi rocheuse qu’il creuse se détache en plusieurs roches de différentes couleurs et arrête donc sa machine pour observer ces pierres. L’exploitation ne s’arrêtant ni le jour ni la nuit à Fort McMurray, François Therrien raconte qu’un opérateur n’aurait pas forcément détecté le fossile la nuit.

Même si la découverte d’un fossile de dinosaure est rare, les travailleurs des chantiers de sables bitumineux tombent souvent sur des reptiles marins pétrifiés. En Alberta, tout fossile trouvé sur le territoire de la province devient propriété de celle-ci. Les fossiles trouvés sur les terrains pétrolifères prennent place dans la galerie spéciale du Musée royal Tyrrell consacrée aux objets trouvés sur des chantiers d’exploitation pétrolière.

Chargement en cours