•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On a volé l'eau de la rivière Slims!

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

On a volé l'eau de la rivière Slims!

Audio fil du dimanche 23 avril 2017
Un chercheur mesure le niveau soudain très bas de la grande rivière Slims, affluent important du fleuve Yukon.

L’équipe mesure le niveau soudain très bas de la grande rivière Slims, affluent important du fleuve Yukon.

Photo : University of Washington Tacoma / Dan Shugar

Pour la première fois de l'histoire, on a assisté à la capture d'une rivière par une autre. Survenu au Yukon, ce bouleversement hydrologique inouï a été provoqué par la fonte du glacier Kaskawulsh, laquelle a été accélérée par le réchauffement climatique. Le reportage de Jean François Bouthillette.

Un lac glaciaire alimentait la grande rivière Slims, qui courait vers le nord et la mer de Béring. Il s’écoule maintenant en sens inverse, vers le sud, gonflant une autre rivière qui se jette, elle, dans le golfe d’Alaska, ce qui laisse la rivière Slims presque à sec.

L’événement s’est produit à une vitesse incroyable – un éclair à l’échelle géologique. C'est qu'après un printemps à environ quatre degrés Celsius au-dessus des normales saisonnières, l’an dernier, l’eau a creusé un canyon dans le glacier. Le lac Slims s’est drainé comme une baignoire.

Le phénomène souligne la possibilité de grands bouleversements naturels causés par un réchauffement du climat de quelques degrés à peine.

(Texte rédigé par Jean François Bouthillette)

Référence
« River piracy and drainage basin reorganization led by climate-driven glacier retreat (Nouvelle fenêtre) », dirigé par Daniel H. Shugar, Nature Geoscience, 17 avril 2017 (en anglais)

Le chercheur canadien Dan Shugar, debout dans un secteur asséché du lac Kluane.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chercheur canadien Dan Shugar, debout dans un secteur asséché du lac Kluane. Les fins sédiments nouvellement exposés à l’air sont à l’origine de tempêtes de sable comme celle-ci.

Photo : University of Illinois / Jim Best

Vue aérienne du canyon charriant désormais l’eau du glacier loin de la rivière Slims et dans le lit de la rivière Kaskawulsh.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vue aérienne du canyon charriant désormais l’eau du glacier loin de la rivière Slims et dans le lit de la rivière Kaskawulsh.

Photo : University of Washington Tacoma / Dan Shugar

Vue d'un canyon creusé dans la glace par de l’eau de glacier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vue du canyon creusé dans la glace par l’eau du glacier, nouvel exutoire vers le sud pour l’eau de fonte. Les changements climatiques ont accéléré le retrait du glacier, qui a reculé de plus de 600 mètres depuis les années 1950.

Photo : University of Illinois / Jim Best

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi