•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

La route parsemée d'embûches des essais cliniques

Seringue et fiole de vaccin

Des essais cliniques pour trouver un vaccin efficace.

Photo : Radio-Canada

Dans la recherche sur les vaccins et les médicaments, les diverses phases d'essais cliniques servent à valider l'efficacité, mais aussi la sécurité des produits en développement. Les raisons pour interrompre de tels essais peuvent être multiples, nous explique Gino Harel.

L’arrêt temporaire des essais cliniques d’un vaccin mis au point par la compagnie pharmaceutique AstraZeneca et l’Université d’Oxford, cette semaine, a permis de démontrer l’utilité des mécanismes mis en place pour s’assurer de la sécurité des participants à de telles études scientifiques.

Ce vaccin en développement vise à lutter contre la COVID-19. Après la vérification indépendante d’un cas de maladie inattendu lors de ces essais, les autorités réglementaires ont autorisé la reprise des activités de vaccination.

Que ce soit lors d’essais de phase I, II ou III, les équipes qui mènent les études cliniques pour tester de nouveaux produits pharmaceutiques doivent veiller au suivi des participants de diverses manières. De leur côté, ces participants doivent aussi s’assurer de bien communiquer tout symptôme qui pourrait leur paraître anormal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi