•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Le verre borosilicate pour fabriquer les fioles à vaccin

Cédric Ginart est souffleur de verre scientifique. Il fabrique à la demande des pièces pour les chercheurs à l'Université de Montréal. Il est entrain de travailler une pièce.

Cédric Ginart est souffleur de verre scientifique. Il fabrique à la demande des pièces pour les chercheurs à l'Université de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

C'est la course aux vaccins et qui dit vaccin dit contenants à vaccins. La demande risque d'accélérer la recherche pour ces contenants autres que les fioles en verre.

Un reportage de Marie-Laure Josselin

Chaque année, entre 10 et 15 milliards de fioles en verre borosilicate sont fabriquées pour les vaccins. Avec la COVID-19, les fabricants ont déjà augmenté voire doublé leur production pour répondre à la demande quand il faudra vacciner en masse la population mondiale.

Mais qu'est-ce que ce verre borosilicate, bien différent de celui que vous utilisez pour boire votre eau, mais qui se retrouve pourtant dans votre cuisine?

C'est un verre qui contient notamment du bore, qui est inerte chimiquement. Créé en 1880, il reste le préféré des souffleurs de verre scientifiques et des laboratoires qui fabriquent les vaccins.

Toutefois, même si la fiole en verre reste la plus connue et la plus stable, avec la pandémie et le besoin de pouvoir vacciner autant de monde, d'autres technologies de contenants sont testées et le gouvernement américain, notamment, injecte des millions de dollars pour avoir toutes les options sur la table.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi