•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traquer la pandémie dans les égouts : Le point avec Alexandre Touchette

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Traquer la pandémie dans les égouts : Le point avec Alexandre Touchette

Égout

Eaux usées

Photo : Radio-Canada

La COVID-19 est une maladie respiratoire qui peut entraîner des pneumonies, mais elle cause aussi parfois d'autres problèmes de santé. Des études menées en Chine et ailleurs dans le monde rapportent que les gens hospitalisés souffrent parfois de problèmes gastro-intestinaux. Alexandre Touchette s'est intéressé à cet aspect de la maladie.

Une étude réalisée en Chine auprès de 200 personnes atteintes de la COVID-19 rapporte que près de 20 pour cent de celles qui avaient de la fièvre ou des problèmes respiratoires avaient aussi des problèmes de diarrhées, de vomissements ou de douleurs abdominales. Certains patients et patientes souffraient même de symptômes gastro-intestinaux sans avoir de problèmes respiratoires. Cela laisse croire que certaines personnes malades pourraient échapper au test de dépistage par prélèvement dans les voies respiratoires.

La découverte du virus dans les intestins et dans les selles nous donne toutefois un nouvel outil de suivi épidémiologique. Une douzaine de projets de recherche sont en cours un peu partout dans le monde pour détecter le virus SRAS-CoV-2 dans les eaux usées. Les scientifiques espèrent arriver à mettre au point un outil d’alerte précoce servant à détecter une éventuelle reprise de l’épidémie dans une population après le relâchement des mesures de confinement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi