•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, l'humain ne peut pas marcher et texter de façon sécuritaire

Les années lumière

Avec Marie-France Bélanger

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Non, l'humain ne peut pas marcher et texter de façon sécuritaire

Audio fil du dimanche 26 mai 2019
Une femme portant des lunettes de soleil et une robe marche dans la rue en regardant son cellulaire alors qu'elle porte un gobelet de café dans l'autre main.

Marcher et consulter son cellulaire en même temps pourrait être dangereux.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Dans un laboratoire installé à HEC Montréal, des chercheurs étudient les effets de l'utilisation des appareils mobiles sur le degré d'attention des piétons, de même que les divers facteurs qui influencent ces effets. Les explications de Chantal Srivastava.

Leur grande conclusion, c’est que l’utilisation du cellulaire distrait tous les piétons, même ceux qui croient être devenus des experts capables de texter en marchant. Le risque d’accident est donc bien réel.

Le 31 mai, HEC Montréal proposera une journée thématique sur l’humain et la mobilité intelligente (Nouvelle fenêtre) à laquelle le grand public peut s’inscrire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi