Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 13 janvier 2019

Regrouper les musées scientifiques pour les sauver

Publié le

L'aquarium du Québec.
L'aquarium du Québec.   Photo : Radio-Canada

En difficulté financière chronique, les musées de science québécois proposent à Québec de les regrouper pour créer un nouveau Musée national des sciences, réparti sur plusieurs sites. Fatigués de vivoter de sauvetage en aide d'urgence, ils voient dans ce modèle la solution pour un financement stable de leurs activités de vulgarisation scientifique.

Exclus en 2016 du programme d'aide au fonctionnement des musées du ministère de la Culture – qui estimait que la science n'est pas de sa compétence –, puis sauvés in extremis l'an dernier par un budget d'urgence débloqué par Québec, ces huit musées sont contraints de demander encore une fois de quoi éviter la faillite.

Ils ont imaginé un moyen de régler le problème de façon plus durable. D'abord, il s'agirait de doter le Québec de son propre musée des sciences, une institution dont sont dotées 8 provinces canadiennes sur 10, à l'exception du Québec et de l'Île-du-Prince-Édouard.

Ce nouveau musée, ont-ils proposé à leurs interlocuteurs du ministère de la Culture et des Communications et de celui de l'Économie et de l'Innovation, pourrait être « éclaté » en plusieurs sites à travers le territoire – ceux de leurs musées actuels –, chacun ayant sa spécialité et sa couleur propre. C'est le modèle du Muséum national d'histoire naturelle de France, qui est composé d'une quinzaine d'institutions dans l'Hexagone.

Les neuf musées de science reconnus mais non soutenus, dans leur fonctionnement, par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC) :

  • Aster, à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, dans le Bas-du-Fleuve
  • Le Centre de la biodiversité du Québec, à Bécancour
  • Le Centre d’interprétation des mammifères marins de Tadoussac
  • Le Cosmodôme, à Laval
  • Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie
  • Le Fossilarium, à Notre-Dame-du-Nord, en Abitibi
  • Le Musée Armand-Frappier, à Laval
  • Le Parc de la rivière des Mille-Îles, à Laval
  • Le Zoo sauvage de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean

Deux musées de science sont toujours financés dans leur fonctionnement par le MCC, pour des raisons dites historiques :

  • La Maison Léon-Provancher, à Cap-Rouge
  • Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke

Certains lieux sont financés par la société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) :

  • L’Aquarium du Québec, à Québec
  • Le Musée d’histoire naturelle du Parc national de Miguasha

Le Centre des sciences de Montréal est une institution fédérale, financée par Ottawa.

Les Espaces pour la vie (le Biodôme, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium) sont financés par la Ville de Montréal.

La fusée symbolique du Comsodôme devant celui-ci.
Le Cosmodôme de Laval   Photo : Vincent Champagne

Chargement en cours