Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 7 janvier 2018

De l’eau extraterrestre

Publié le

Traces laissées par le passage d'eau liquide sur Mars.
La NASA a publié les photos de traces laissées par le passage de l'eau liquide sur la planète Mars.   Photo : NASA/JPL/University of Arizona

Quelle qu'en soit la forme, les astronomes cherchent de l'eau dans le cosmos, notamment pour un jour répondre à l'ultime question : sommes-nous seuls dans l'Univers? L'astrophysicien René Doyon présente certaines découvertes qui donnent à penser que les conditions idéales pour la vie ont toutes les chances de se retrouver à des années-lumière de nous.

De l’eau sur Mars
De nombreuses preuves indirectes montrent que la planète Mars recèle des quantités importantes d’eau. Des robots y ont notamment observé ce qui s’apparente à d’anciens lacs. Les scientifiques peuvent ainsi affirmer qu’il y a déjà eu de l’eau liquide sur Mars, voilà environ quatre milliards d’années. Même aujourd’hui, René Doyon nous explique qu’il y a assez de glace sous la calotte pour couvrir toute la surface de la planète d’une dizaine de mètres d’eau.

Je pense que c’est assez bien établi qu’il y a de l’eau sur Mars, qu’il y en a probablement suffisamment pour alimenter les astronautes si jamais on y va, et qu’il y en a eu davantage par le passé

René Doyon, astrophysicien et professeur titulaire à l’Université de Montréal

Et ailleurs dans l’Univers?
Pour l’astrophysicien, il est clair que l’eau peut se trouver partout dans l’univers. On détecte déjà de l’eau sur les satellites de certaines planètes de notre système solaire tout comme dans l’espace interstellaire.

Au moins le quart des étoiles dans le voisinage du Soleil auraient une planète dans la zone dite "habitable". Être dans cette zone ne veut pas dire qu’il y a de l’eau, mais ça nous donne un bon indice.

René Doyon, astrophysicien et professeur titulaire à l’Université de Montréal

Selon René Doyon, il reste cependant à observer de l’eau sur une planète rocheuse (comme la Terre) qui se loge dans une région tempérée, « mais ça s’en vient! » s’empresse-t-il d’ajouter.

Chargement en cours