•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La science au musée, un attrait éducatif et populaire

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

La science au musée, un attrait éducatif et populaire

Audio fil du dimanche 28 mai 2017
Une vue de la façade avant et de l'entrée de l'Ontario Science Centre, à Toronto

L'Ontario Science Centre, à Toronto

Photo : iStock

Les musées et les centres des sciences « ne sont pas là pour remplacer l'école, mais pour éveiller la curiosité des jeunes et des moins jeunes », estime Michel Groulx, consultant en muséologie scientifique. Il parle de la création de l'Ontario Science Centre de Toronto et de l'héritage laissé par ce lieu, qui a été fondé en 1969.

Cet endroit de découvertes suivait une tendance issue de la toujours innovante côte ouest américaine. Au début des années 1960 ont été fondés, à Seattle et à San Francisco entre autres, des musées caractérisés par leurs expositions interactives et l’absence de collections d’objets historiques et artistiques.

Ils servent à stimuler l’intellect, à donner le goût de s’intéresser à la science.

Michel Groulx

« On délaisse tout l’aspect “poussiéreux” du musée. […] On développe des expositions faites maison pour présenter des phénomènes scientifiques live, comme si on y était », résume Michel Groulx,qui était également, jusqu’à l’année dernière, chef des contenus au Centre des sciences de Montréal. Nous pouvons, par exemple, y voir une tornade qui se forme sous nos yeux.

Pièce de l'exposition <i>Animaux à corps ouvert</i>, présentée au Centre des sciences de MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pièce de l'exposition Animaux à corps ouvert, présentée au Centre des sciences de Montréal

Photo : facebook.com/centredessciences

Un retard rattrapé
Le Québec a pris du temps avant de suivre la tendance mondiale des musées scientifiques. Un ambitieux projet de 100 millions $ mené par Fernand Séguin dans les années 1980 a avorté et a été remplacé par le Musée de la civilisation. Il a fallu attendre à l’an 2000 avant l’ouverture du Centre des sciences de Montréal.

Toutefois, ce type d’institution est maintenant bien implanté dans la province. Même s’ils ne représentent que 14 % des musées du Québec, ils attirent 35 % de leurs visiteurs annuels. Le Musée de l’innovation J.-A. Bombardier, en Estrie, le Musée du fjord du Saguenay et le centre Exploramer, en Gaspésie, sont des lieux scientifiques dignes de ce nom qui ont de quoi rendre fier.

Ce ne sont pas des expos, ce sont des expériences. C’est un univers différent selon le type de visiteur. Pour ça, on crée des expositions qui sont plus ou moins interactives, qui racontent une histoire et qui font réfléchir.

Michel Groulx

Jusqu’en juin, l’émission Les années lumière présente chaque semaine les moments marquants et les personnages importants de la science au Canada, dans une série spéciale célébrant les 150 ans de la Confédération. Retrouvez l'ensemble des entrevues ici.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi