•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les années lumière

Avec Sophie-Andrée Blondin

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h
(en rediffusion le dimanche suivant à 4 h)

Comment les zèbres utilisent-ils leurs rayures pour se protéger des mouches?

Audio fil du dimanche 24 février 2019
Deux zèbres face à face.

Des chercheurs cherchent à comprendre pourquoi les rayures des zèbres font fuir les mouches.

Photo : Radio-Canada / Janic Tremblay

S'il est déjà démontré que les rayures protègent les zèbres des piqûres de mouches, une nouvelle étape est maintenant franchie : les chercheurs qui en ont fait la découverte cherchent maintenant comment ces rayures perturbent le vol des agresseurs potentiels. Pour ce faire, ils ont notamment utilisé des chevaux déguisés en agents doubles zébrés!

Rayures d'un zèbre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Martin How croit que les rayures donnent une sensation de mouvement aux mouches qui pourchassent le zèbre.

Photo : getty images/istockphoto / Arina_Bogachyova

La fonction de ces rayures, qui frappent l’imaginaire, fascine la communauté scientifique depuis l’époque de Darwin.

Dans une ferme où vivent paisiblement trois zèbres et leurs cousins chevaux, Martin How et ses collègues ont regardé les mouches qui volaient autour des animaux. Ils ont mis des couvertures rayées sur les chevaux non zébrés pour comparer les comportements des volatiles sur un même animal, tout en observant ce qui se passait du côté des zèbres.

Bien que les chercheurs ne sachent pas encore exactement ce qui se passe dans la tête des mouches bernées, ils ont observé certains comportements : par exemple, les mouches volent trop vite quand elles s’approchent d'un animal rayé.

On croit que les rayures sont un type d’illusion d’optique, un peu comme les peintures de pop art des années 60.

Martin How, membre du groupe de recherche sur la vision et l'écologie à l'Université de Bristol, en Angleterre

Produits dérivés zébrés
Les chercheurs prédisent de nombreuses applications réelles pour leur découverte, notamment la conception de vêtements qui protégeront les chevaux des piqûres estivales. De plus, Martin How affirme que de nombreux systèmes de surveillance s’inspirent de la vision des mouches. Il compte ainsi vérifier si des applications pour l’industrie sont possibles, notamment pour aider les caméras vidéo bernées par les rayures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi