Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 13 janvier 2019

Homéopathie : le scandale qui divise les médecins français

Publié le

Des flacons de produits homéopathiques
Plus de 8500 traitements homéopathiques sont approuvés par Santé Canada.   Photo : Associated Press / Josh Reynolds

Deux médecins français ont été sanctionnés, fin décembre, par leur comité régional de déontologie parce qu'ils se sont prononcés publiquement contre le remboursement de médicaments homéopathiques par l'État. Ceux-ci avaient signé au printemps dernier, avec 150 professionnels de la santé, une lettre ouverte dans un quotidien français.

Cette missive dénonçait le fait que les médicaments homéopathiques étaient encore remboursés par le système d’assurance maladie public en France alors que l’efficacité de l’homéopathie n’a toujours pas été prouvée scientifiquement.

Ces médecins auraient contrevenu à leur code de déontologie, argumente le Syndicat national des médecins homéopathes français, qui a déposé plusieurs plaintes en déontologie contre des signataires. Le président de cette association s’est dit insulté par cette lettre.

L’article 56 du code de déontologie des médecins français stipule que ceux-ci « doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité ». Selon les partisans de l’homéopathie, les signataires auraient ainsi enfreint ce code en dénonçant la pratique de certains de leurs collègues médecins homéopathes.

Le président du Conseil national de l’ordre des médecins en France a cependant déjà annoncé qu’il porterait la cause en appel.

L’homéopathie est une croyance voulant que des éléments extrêmement dilués dans l’eau puissent avoir un effet sur la santé. Les recherches scientifiques tendent plutôt à prouver que son effet est limité à l’effet placebo.

C’est complètement incompatible avec le monde de la science.

Yves Gingras, historien et sociologue des sciences à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)

À la suite de la publication de la lettre dénonçant le remboursement des traitements homéopathiques, le gouvernement français a aussi demandé une révision complète de la littérature scientifique sur le sujet. Les résultats de cette enquête devraient être dévoilés au printemps prochain.

Granules homéopathiques homologuées?

Chargement en cours