Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 17 mars 2019

Peut-on rattraper le manque de sommeil à coups de grasses matinées?

Publié le

Une femme met la main sur son réveil-matin.
Selon plusieurs chercheurs, récupérer un déficit de sommeil pendant le week-end n’offre pas les résultats escomptés.   Photo : iStock / Elenathewise

C'est presque un réflexe instinctif : on se couche trop tard toute la semaine, on est exténué le vendredi, puis on se soigne en paressant le samedi et le dimanche. Mais est-ce que ça fonctionne?

Les études ne mentent pas : le manque de sommeil a des répercussions réelles sur le fonctionnement du corps humain. Il diminue la concentration et le temps de réaction, affecte la mémoire, affaiblit le système immunitaire et augmente les risques d’hypertension, de diabète et de cancer. Mal dormir, c’est aussi grave que mal manger.

Et tous les animaux dorment : de la girafe – qui se contente de moins de 2 heures sur 24 – à la chauve-souris, qui dort une vingtaine d’heures par jour. Pourtant, on ne sait toujours pas vraiment pourquoi on dort, même si plusieurs mécanismes cérébraux essentiels à notre survie se dérouleraient la nuit, comme nous l’ont appris les poissons-zèbre et les souris.

Mais selon plusieurs chercheurs, il semblerait que vouloir récupérer le sommeil perdu par des marathons de sommeil le week-end venu, c’est un peu comme s’empiffrer de hamburgers toute la semaine et manger du chou frisé la fin de semaine pour compenser…

Chargement en cours