Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Sophie-Andrée Blondin
Audio fil du dimanche 3 février 2019

La science du Super Bowl : sexe des bébés, influenza et ailes de poulet

Publié le

Un homme se fait embrasser par sa copine alors qu'il regarde la télévision.
Des scientifiques ont tenté de découvrir si les résultats du Superbowl influencent le ratio des naissances garçons/filles aux États-Unis.   Photo : getty images/istockphoto / Sergey Nazarov

Certains regarderont le Super Bowl en espérant voir Tom Brady décrocher un sixième titre en carrière, d'autres tenteront de fuir le plus loin possible pour échapper à la frénésie qui entoure cet événement, mais même ceux qui se croient au-dessus de tout ça sont peut-être plus influencés par la grand-messe du football qu'ils ne le croient.

Si l'on se fie aux recherches scientifiques – et aux gros titres des journaux qui déforment souvent les recherches scientifiques –, bien peu d’aspects de notre existence ne sont pas influencés, à un degré ou à un autre, par le Super Bowl.

Plusieurs chercheurs universitaires se sont intéressés au phénomène et ont réussi à mettre en lumière de surprenants liens de causalité, ou à tout le moins des corrélations insoupçonnées, entre le Super Bowl et les morts d’origine cardiaque, le ratio des sexes à la naissance et la sécurité routière, entre autres.

Pour consulter la publication mentionnée en ondes, c'est par ici!

Chargement en cours