Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice Sophie-Andrée Blondin

Audio fil du dimanche 7 avril 2019

  • Une route cahoteuse dans un paysage d'hiver.

    Le point sur les changements climatiques et le Canada

    Le Canada subit de plein fouet les contrecoups des changements du climat : un nouveau rapport d'Environnement et Changement climatique Canada publié cette semaine confirme que, depuis 1948, le réchauffement de la température moyenne est deux fois plus intense au Canada que sur l'ensemble de la planète. Voir la suite »

  • Un chercheur fait passer un test de vibration au satellite météo TIROS.

    Ce satellite qui a bouleversé le monde des prévisions météo

    Le 1er avril 1960, les États-Unis lançaient le premier satellite météorologique de l'histoire. Alors qu'auparavant la météo demeurait une discipline se pratiquant localement, l'arrivée de cette nouvelle technologie a bouleversé le monde des prévisions météorologiques. Renaud Manuguerra-Gagné nous raconte les dessous du lancement qui a jeté les bases du réseau de satellites géostationnaires et de satellites sur orbite polaire qui permettent maintenant de nous assister dans toutes les prévisions météo. Voir la suite »

  • Un spermophile se tient debout sur ses pattes arrières dans une prairie.

    Spermophile, dipneuste, engoulevent : ces animaux qui hibernent d'une drôle de façon

    Pour les nombreuses bêtes qui hibernent, l'arrivée du printemps annonce le grand réveil. Or cette stratégie visant la survie n'est pas vécue de la même manière par tous les animaux qui s'y prêtent. Les journalistes de l'émission ont trouvé certains des plus insolites d'entre eux : spermophiles, dipneustes et autres créatures aimant la torpeur nous permettent de mieux comprendre l'avantage évolutif que l'hibernation leur confère. Voir la suite »

  • Un oiseau dans une main.

    Les collisions sont un véritable danger pour les oiseaux migrateurs

    Les oiseaux migrateurs commencent à arriver au pays. Ils seront des milliards à effectuer cette longue envolée pour revenir au Canada. Environ 75 % des quelque 450 espèces d'oiseaux qui habitent au Canada sont migratrices. Leur destination préférée : les États-Unis. De mars à juin, ils rentrent au bercail. Or, ce périple est extrêmement éprouvant, notamment à cause des risques de collision. Voir la suite »

Chargement en cours