•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réveil / Nouvelle-Écosse et T.-N.-L.

Avec Marc Babin

En semaine de 6 h à 9 h en N.-É.
6 h 30 à 9 h 30 à T.-N.-L.

Les défis d'Allister Surette, médiateur entre pêcheurs autochtones et commerciaux

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020
Allister Surette devant une webcam.

Allister Surette, recteur de l'Université Sainte-Anne depuis 2011, et député libéral d'Argyle en Nouvelle-Écosse de 1993 à 1998, en entrevue par webcam le 25 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement du Canada a nommé vendredi le recteur de l'Université Sainte-Anne, Allister Surette, comme représentant spécial fédéral pour faciliter les discussions entre l'industrie du homard commercial et les Premières Nations du Canada atlantique.

La mission d'Allister Surette est de communiquer avec les pêcheurs commerciaux et autochtones, et de rétablir la confiance entre les deux camps.

Le chef Mike Sack, de la Première Nation micmaque de Sipekne'katik, a remis en question, dimanche, la décision du gouvernement fédéral de nommer un représentant spécial.

Il perçoit M. Surette comme « une voix pour les pêcheurs commerciaux ».

Je pense que c'est très important que quelqu'un comme moi ait une connaissance générale de plusieurs éléments des traités, de la culture autochtone, de la pêche, se défend Allister Surette.

Encore là, ce ne sont pas mes pensées, mon jugement. Je dois demeurer indépendant.

Allister Surette

Le recteur de l'Université Sainte-Anne reconnait que la situation est complexe.

C'est d'écouter et de voir si on a possiblement des perspectives communes. Et il y a différents départements au niveau fédéral qui sont impliqués avec les Premières Nations et les pêcheurs commerciaux. Et on a un élément naturellement communautaire ici. 

Pour écouter l'entrevue intégrale avec Allister Surette, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi