•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cultes adaptés à la réalité de la pandémie de la COVID-19

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Des cultes adaptés à la réalité de la pandémie de la COVID-19

Rattrapage du vendredi 29 mai 2020
Des drapeaux acadiens ornent l'intérieur d'une église.

L'intérieur de l'église Saint-Jean-Baptiste de Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Dès le 1er juin, les rassemblements religieux seront autorisés à capacité limitée, à l'Île-du-Prince-Édouard.

La possibilité de tenir des cérémonies intègre la troisième phase du plan de déconfinement du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard

Les rassemblements religieux seront limités à raison de 15 personnes à l’intérieur des lieux de culte.

Selon Père Albin Arsenault, curé de la paroisse Immaculée-Conception de Palmer Road, au sud-ouest de Tignish, dans l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard, les messes dans sa paroisse seront reprises dès la semaine prochaine.

Il souligne néanmoins que les célébrations seront plus courtes que d’habitude et que la chorale de l’église ne sera formée que par un soliste et un organiste.

C’est une bonne nouvelle ! Nous allons suivre à 100 % les mesures proposées par Dre Morisson.

Père Albin Arsenault, curé de la paroisse Immaculée-Conception de Palmer Road

Selon les consignes du gouvernement provincial, les rassemblements religieux ne pourront se tenir que du lundi au vendredi. Ils [les autorités de santé publique] ont des étapes à suivre graduellement. C’est un peu normal, parce ce qu’il faut être prudent, déclare le curé.

L'ancienne église catholique St. Alexis et son cimetière à Rollo Bay, à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'ancienne église catholique St. Alexis et son cimetière à Rollo Bay, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Père Albin Arsenault affirme qu’à la suite de la mise en place des restrictions liées à la pandémie, il a continué à accompagner les fidèles à distance.

J’appelle ça le ministère au téléphone. Surtout, avec les familles des mourants, parce qu’ils ne peuvent pas rendre visite à leur être cher à l’hôpital. [...] Pour les familles endeuillées, c’est très difficile.

Père Albin Arsenault, curé de la paroisse Immaculée-Conception de Palmer Road

Les homélies du Père Albin et les prières des fidèles sont publiées de façon hebdomadaire sur la page web de la paroisse Immaculée-Conception de Palmer Road.

Le religieux déplore néanmoins le fait de ne pas être en mesure d’offrir plus de services en ligne. Il explique que l’absence d’une connexion internet de haute qualité dans la région l’empêcherait d’aller de l’avant avec d’autres projets en ligne. On a nos limites. Je le ferais tous les jours, mais c’est impossible, déplore-t-il.

Le nombre maximal de participants aux rassemblements religieux devrait passer à 50 personnes dans les prochaines semaines, si les conditions en matière de santé publique de la province le permettent.

D’après l’entrevue de Denis Duchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi