•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibiliser les gens aux traumatismes que la pandémie pourra nous laisser

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Sensibiliser les gens aux traumatismes que la pandémie pourra nous laisser

Rattrapage du lundi 25 mai 2020
Profil en noir d'un homme assis sur une chaise et qui a le front appuyé dans sa main.

Selon la Fondation Douglas, 20 % des Canadiens recevront un diagnostic de maladie mentale au cours de leur vie.

Photo : iStock

Le mouvement Bâtissons l'espoir a été lancé par la Fondation Douglas.

L’ancien sénateur et lieutenant-général des Forces armées canadiennes, Roméo Dallaire, a lancé la campagne en collaboration avec la Fondation Douglas, à Montréal.

Le mouvement vise à sensibiliser les Canadiens aux enjeux de santé mentale causés par la pandémie de la COVID-19.

Le combat qu’on est en train d’avoir contre cet ennemi aura des effets sur les gens.

Roméo Dallaire, ancien sénateur et lieutenant-général des Forces armées canadiennes
Roméo Dallaire.

L’ancien sénateur et lieutenant-général des Forces armées canadiennes, Roméo Dallaire.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

Le mouvement Bâtissons l’espoir encourage la population à partager sur les réseaux sociaux leur récit de vie concernant leurs combats contre la maladie mentale. Afin de s'ajouter au fil de conversation de la campagne, les publications doivent être accompagnées du mot-clic #mouvementbatissonslespoir

C’est naturel que les gens vivent le stress et le souci. L’isolement ne fait qu’accentuer ça.

Roméo Dallaire, ancien sénateur et lieutenant-général des Forces armées canadiennes

 Selon M. Dallaire, l’isolement générait des effets sur la capacité des gens de surmonter les défis de la vie de tous les jours.

Personne ne va oublier ce scénario dans lequel on se trouve. Ceux qui sont particulièrement au front, les premiers répondants […], qui seront blessés par la fatigue et par l’ampleur du problème. , déclare-t-il.

Une campagne de sociofinancement est également l’une des composantes du mouvement. L’argent amassé servira au financement de recherches en santé mentale et de services d’aide aux familles offerts par la Fondation Douglas.

Roméo Dallaire entouré de Casques bleus au Rwanda.

Le général canadien Roméo Dallaire a dirigé la mission de paix des Casques bleus de l'ONU au Rwanda.

Photo : Radio-Canada

Selon la Fondation Douglas, 20 % des Canadiens recevront un diagnostic de maladie mentale au cours de leur vie — mais moins de 4 % du financement de la recherche médicale est consacré à la santé mentale.

D’après l’entrevue avec Denis Duchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi