•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des immigrants attirés par une vie d’aventures en Atlantique

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Des immigrants attirés par une vie d’aventures en Atlantique

Rattrapage du mardi 21 avril 2020
Des personnes dont on ne voit pas le visage sont assises et tiennent dans leurs mains un drapeau canadien.

Le rapport "Attirer, accueillir et retenir. La promotion, le recrutement et la rétention des nouveaux arrivants francophones en Atlantique" a été divulgué le vendredi 17 avril 2020.

Photo : Reuters / Mark Blinch

Une étude révèle ce qui motive les nouveaux arrivants à s'établir dans les Maritimes et ce qui les encourage à partir.

Selon le rapport commandé par la Société Nationale de l’Acadie et réalisé par l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques, une multiplicité d’aspects motive les immigrants à s’établir en Atlantique, notamment les études et les opportunités de travail.

Christophe Traisnel, professeur agrégé de science politique et directeur adjoint de l’École des hautes études publiques de l’Université de Moncton, qui a dirigé l’étude, attirent l’attention sur le fait que certains nouveaux arrivants sont simplement motivés par le goût de l’aventure, lorsqu’ils décident de s’installer dans la région.

Ce sont des personnes qui n’ont pas une raison particulière [pour venir s'installer en Atlantique]. Ils ont le goût de passer quelques années à parcourir le monde.

Christophe Traisnel, professeur agrégé de science politique et directeur adjoint de l’École des hautes études publiques de l’Université de Moncton

Le directeur de l’étude souligne que pour certains immigrants, la prise de décision se fait en fonction de leurs objectifs de carrière. Il y a parfois une approche plus stratégique qui mène certains individus à tenter leur aventure professionnelle dans nos communautés, ajoute-t-il.

Lorsqu’il est question de choisir une province de l’Atlantique pour y vivre, la majorité des immigrants optent pour s’installer au Nouveau-Brunswick, selon l’étude. Le Nouveaux-Brunswick a une longueur d’avance pour ceux et celles qui désirent s’installer dans une province où on peut vivre une vie en français, déclare monsieur Traisnel.

Christophe Traisnel pose pour la photo.

Le politologue Christophe Traisnel

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Selon Christophe Traisnel, les autres provinces de l’Atlantique, dont l’Île-du-Prince-Édouard, sont généralement choisies par les immigrants qui désirent faire partie d’une communauté francophone tout en résidant dans un milieu majoritairement anglophone, ce qui leur permettrait d’améliorer leurs connaissances de l’anglais.

Monsieur Traisnel explique que l’étude fournit aux organismes communautaires des pistes de réflexion sur l’amélioration des services d’accueil et d'offre d’information sur la région.

D’après l’entrevue de Denis Duchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi