•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey féminin : les Panthères de l’Î.-P.-É affrontent les Aigles Bleus du N.-B.

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Hockey féminin : les Panthères de l’Î.-P.-É affrontent les Aigles Bleus du N.-B.

Rattrapage du jeudi 13 février 2020
Les Aigles bleues jouent leur saison au cours des deux dernière parties.

La partie entre les Panthères de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et les Aigles Bleus de l’Université de Moncton se tiendra à Charlottetown.

Photo : Radio-Canada

Les équipes jouent leur premier match de la série quart de finale de la ligue universitaire.

Les Panthères de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et les Aigles Bleus de l’Université de Moncton s’affronteront, ce jeudi, à 19 h, à la patinoire MacLauchlan, à Charlottetown.

L’équipe insulaire a terminé la dernière saison au troisième rang, avec 20 victoires et huit défaites, alors que l’équipe néo-brunswickoise a fini au 6e rang au classement.

La défenseuse Carolyn Daoust des Panthères de l’UPEI considère que la série sera très intense en raison des bons résultats de la dernière saison.

Cette année, on a beaucoup plus d’attente qu’on avait avant. Avec la saison qu’on a eue, c’est sûr qu’il y a beaucoup de pression.

Carolyn Daoust, défenseuse des Panthères
Les joueuses des Panthers de UPEI sont agenouillées sur la glace. Elles écoutent leur entraîneur donner les consignes du prochain exercice.

Les Panthers de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard en entraînement. (Archives)

Photo : Julien Lecacheur

En préparation pour la partie, l'équipe des Panthères s’est concentrée sur les sorties de zones afin de pouvoir faire la différence et bien performer face aux Aigles Bleus, selon Carolyn Daoust.

Avec les informations de Daniel Hébert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi