•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 10e anniversaire du séisme en Haïti : un Insulaire en témoigne

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Le 10e anniversaire du séisme en Haïti : un Insulaire en témoigne

Rattrapage du vendredi 10 janvier 2020
Distribution de sacs d'eau à Port-au-Prince, trois jours après le séisme du 12 janvier 2010

Distribution de sacs d'eau à Port-au-Prince, trois jours après le séisme du 12 janvier 2010

Photo : Reuters / Kena Betancur

Un Haïtien qui vit au Canada depuis 3 ans raconte les événements tragiques.

Tout comme plusieurs personnes qui résidaient en Haïti à l’époque du gros séisme qui a secoué ce pays en 2010, Léonard Vernet, un immigrant qui vit actuellement à l’Île-du-Prince-Édouard, a dû reprendre sa vie en main et tout recommencer.

Une photo profil de Léonard Vernet

Léonard Vernet vit depuis trois ans, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Léonard Vernet

À l’époque du séisme, Léonard Vernet était âgé de 23 ans. Il terminait ses études à l’université et rêvait de devenir ingénieur. Toutefois, ses plans ont été soudainement bousculés.

Le jour du tremblement de terre, Léonard Vernet devait se préparer pour passer un examen qui aurait lieu le lendemain, à sa faculté.

D’un coup, on a ressenti une forte secousse, mais cela n’a pas duré. Après une seconde de pause, le vrai tremblement de terre a commencé. [..] La secousse était à l’horizontale, je me balançais de droite à gauche.

Léonard Vernet

Sa maison en Haïti n’a pas heureusement été détruite par le tremblement de terre. Sa mère et sa sœur étaient aussi saines et sauves.

Une rue de Port-au-Prince dévastée par le violent tremblement de terre du 12 janvier 2010

Une rue de Port-au-Prince dévastée par le violent tremblement de terre du 12 janvier 2010

Photo : Reuters / Daniel Aguilar

Néanmoins, Léonard Vernet a perdu son oncle, Pierre Vernet, lors de cette catastrophe.

Pierre Vernet était âgé de 66 ans lors de son décès. Il était un linguiste connu internationalement. Son œuvre dans le domaine de la linguistique demeure accessible dans des bibliothèques francophones de partout dans le monde et sur le Web.

Au moment qu’il [Pierre Vernet] donnait son cours à l’université, tout s’est effondré. Il est mort avec tous les étudiants. Ça fut une grande perte, parce qu’il était mon mentor en quelque sorte, quelqu’un que j’admirais.

Léonard Vernet

Trois mois après le tremblement de terre, Léonard Vernet a repris ses études en ingénierie. Quelques années plus tard, il est allé vivre aux États-Unis pour trois ans avant d’emménager au Canada.

Il y a certaines choses dans la vie qu’on n’a pas le contrôle. [...] Je pense qu’il faut vivre chaque jour en essayant de faire de son mieux dans tous les domaines, parce qu’on ignore ce qui va se passer après.

Léonard Vernet

Nouvellement marié, Léonard Vernet est ingénieur mécanique dans une usine à l’Île-du-Prince-Édouard.

Une entrevue de Gabrielle Drumond

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi