•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les victimes de Roger Jabbour regrettent l’intervention tardive des autorités

Le réveil / Île-du-Prince-Édouard

Avec Denis Duchesne

En semaine de 6 h à 9 h

Les victimes de Roger Jabbour regrettent l’intervention tardive des autorités

Audio fil du vendredi 25 octobre 2019
Roger Jabbour

Roger Jabbour a été condamné en janvier 2019 pour attouchements sexuels et exploitation sexuelle.

Photo : CBC/John Robertson

Une enquête de CBC révèle que l'ancien professeur de musique aurait eu des comportements déplacés pendant trois décennies.

Les victimes de Jabbour, les anciennes élèves à qui CBC a parlé, et des groupes représentant les femmes et les filles de l’Île-du-Prince-Édouard demandent un examen de ce que l’on sait du comportement inapproprié de Jabbour pendant tous ses 46 ans de carrière.

Il y a une lacune importante dans la protection de nos enfants à l’école.

Jillian Kilfoil, directrice générale du Réseau des femmes de l’Île-du-Prince-Édouard.

Jabbour a été reconnu coupable d’avoir touché sexuellement trois anciennes élèves de l’école secondaire Colonel Gray, à Charlottetown, entre 2012 et 2015, mais il y en aurait beaucoup d’autres.

L’homme de 67 ans a été condamné à 15 mois de prison, mais il a obtenu une libération conditionnelle complète après avoir purgé moins de la moitié de sa peine.

La façade de l'école secondaire Colonel Gray.

Roger Jabbour a enseigné à l'école secondaire Colonel Gray pendant trois ans.

Photo : CBC

Dans leur décision, les commissaires ne se disent cependant pas convaincus que l’ancien enseignant assume entièrement la responsabilité de ses gestes.

Roger Jabbour est reproché de faire de fréquents câlins non désirés, de tenir la main et de frotter les épaules des élèves ainsi que de leur faire des commentaires à caractère sexuel.

Avec les informations de CBC et de François Pierre Dufault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi