Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Martine Laberge avec une chemise grise et un pantalon noir
Audio fil du jeudi 12 juillet 2018

Les fraises résistent à la chaleur, mais pas à Lise O'Bomsawin

Publié le

Lise O'Bomsawin, fraise à la main
Lise O'Bomsawin adore les fraises!   Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

« La chaleur a eu plus d'impact sur moi [que sur les fraises]! C'est moi  qui les ramassais! », s'exclame en riant Lise O'Bomsawin, une productrice de fraises de Chelmsford, en Ontario.

Le temps chaud qui a frappé le Nord de l'Ontario ces dernières semaines a eu un impact minime sur la culture de fraises, assure la productrice.

Ses petits fruits préférés ont rougi plus vite que d'habitude, mais les températures extrêmes n'ont pas empêché l'agricultrice du Grand Sudbury de les manger.

J'aime beaucoup, beaucoup les fraises! Je peux en manger tous les jours! On aime le sourire des gens qui viennent de remplir leur panier.

Lise O'Bomsawin, productrice de fraises de Chelmsford
Lise O'Bomsawin dans son champ de fraises!
Lise O'Bomsawin est bien fière de son champ de fraises! Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Saison bientôt terminée

Selon Lise O'Bomsawin, il reste moins d'une semaine aux cueilleurs pour venir profiter des fruits rouges. Les plus grosses fraises ont déjà été cueillies, avoue la productrice de Chelmsford.

Mais celles qui sont encore sur les plants, les plus petites, restent les plus sucrées.

Les champs sont tout rouges. Et la dernière journée, ça sent comme le vin, tellement elles ont mûri au soleil. Ça sent vraiment bon!

Lise O'Bomsawin, propriétaire de la ferme Lise's Strawberry Farm
Fraises rouges, et quelques vertes
Petites, mais sucrées, les dernières fraises de l'année à Chelmsford! Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

Exploitation familiale

Lise O'Bomsawin exploite la ferme Lise Strawberry Farm avec son mari Gaston depuis l'an 2000. Ils ont développé leur champ d'année en année, et il compte maintenant 5 âcres.

Cet été, ils n'ont même pas eu besoin d'embaucher d'employés : le couple a cueilli lui-même, avec leurs enfants et leurs petits-enfants, les fraises pour la vente au public.

Que peut-on leur souhaiter pour la dernière semaine de cueillette de la saison?

Un peu moins chaud, ce serait bon! Ce matin à 8 h, c'était parfait. Avec les grosses chaleurs, j'essaye de mettre le monde à l'aise, là où il y a beaucoup de fraises, pour que ça ne leur prenne que 15-20 minutes de ramassage.

Lise O'Bomsawin
Lise O'Bomsawin au volant de son véhicule récréatif côte à côte.
À bord de son véhicule côte à côte, Lise O'Bomsawin amène les visiteurs dans son champ de fraises. Photo : Radio-Canada/Frédéric Projean

La ferme de Lise O'Bomsawin est située à Chelmsford, dans le Grand Sudbury. Elle et son mari cultivent cinq variétés de fraises.

Chargement en cours