•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

L'élevage du bison dans le sang

Rattrapage du lundi 26 octobre 2020
Pierre et Charles Bélanger sur la ferme de bisons.

Pierre et Charles Belanger: le travail dans le plaisir, avec près de 300 bisons.

Photo : Radio-Canada / Frederic Projean

L'éleveur de bisons de Earlton, Pierre Bélanger, a fondé son entreprise il y a près de 50 ans. Mais plutôt que de ressasser les souvenirs, il se tourne plutôt vers l'avenir, grâce à la passation graduelle des responsabilités à sa progéniture.

Son fils Charles a délaissé il y a 3 ans son emploi de technicien en véhicule récréatif pour se consacrer maintenant à temps plein aux bisons.

Le Matin du Nord a réuni père et fils sur la ferme familiale, le temps d'un entretien sur la vision qu'ils ont pour la suite des choses.

Ce qui frappe aux yeux :  Pierre Bélanger toujours le président de Bisons du Nord, éprouve une grande admiration pour ses enfants qui prennent le relais.

Charles est plus perfectionniste que moi. Moi, j'ai tendance à vouloir le volume, la quantité, la taille des choses. Les deux filles sont aussi actionnaires: tout le côté contemporain des médias sociaux est fait par les soeurs de Charles. Elles ont des talents exceptionnels.

Pierre Bélanger, propriétaire, Bisons du Nord
Pierre Bélanger entouré de bisons.

Pierre Bélanger parle avec de grands éloges de ses enfants.

Photo : Radio-Canada / Frederic Projean

Transition

La ferme a commencé ses activités grâce à Pierre Bélanger et son père, avec une seule bisonne (une vache bison).

C'était à la même époque où il accueillait sur sa ferme les membres de la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario (CANO), en 1972.

Les artistes ont quitté la commune il y a longtemps, mais la ferme a grandi et compte maintenant plus de 300 bisons.

Charles Bélanger entrevoit l'avenir de l'entreprise avec des animaux et une terre en santé, dans une direction regénérative où les choses se replacent le plus naturellement possible.

Il insiste, comme son père, sur le rôle de tous les membres de la famille dans le développement de l'entreprise.

Une passation des pouvoirs progressive, tout en douceur, insiste Pierre Bélanger.

Ils sont créatifs, imaginatifs, ils ont de l'ambition, mais surtout ils veulent bien faire et que ce soit plaisant.

Pierre Bélanger, éleveur de bisons

Centenaire

Pierre Bélanger rêve que dans 100 ans, sa ferme sera aussi belle et aussi saine qu'aujourd'hui.

À l'entendre parler avec admiration de ses enfants, qui lui succèdent graduellement dans l'entreprise, aucun doute que son souhait a de grandes chances d'être exaucé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi