•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelques trucs pour impressionner famille et amis au tir au poignet

Le matin du Nord

Avec Martine Laberge

En semaine de 6 h à 9 h

Quelques trucs pour impressionner famille et amis au tir au poignet

Audio fil du vendredi 21 septembre 2018
Brian Desormeaux et John Therrien tirent au poignet.

Brian Desormeaux et John Therrien sont prêts pour le Championnat de tir au poignet du nord de l'Ontario

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Avoir de gros bras? Ça ne nuit pas... Mais pour bien réussir au tir au poignet, rien ne vaut une bonne technique!

Un texte de Frédéric Projean

Ces conseils proviennent de deux athlètes du Grand Sudbury, Brian Desormeaux et John Therrien, qui participeront en fin de semaine au Championnat de tir au poignet du Nord de l'Ontario.

Selon John Therrien, 50 % du succès des bras de fer repose sur la force, et l'autre, sur la technique.

L'athlète de 23 ans, couvreur de carrière, estime que le secret est de garder la main « à l'intérieur » de la prise de poignet, question de pouvoir tirer sur le bras de l'adversaire et ainsi réduire sa résistance.

Quand j'arrive en tournoi, j'espère en maudit faire face à un gros gars! Parce que quand tu le bats, ça paraît bien!

John Therrien, athlète en tir au poignet
John Terrin sur une table de tir au poignet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

John Therrien adore affronter un adversaire plus «costaud», pour prouver que le bras de fer est davantage qu'une épreuve de force.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Popularité

Le tir au poignet est particulièrement populaire dans le Sud de l'Ontario, au Québec, et aux États-Unis.

À Sudbury, une vingtaine d'adeptes de bras de fer se réunissent régulièrement pour s'entraîner. Le plus jeune membre du club a 13 ans (il est au 2e rang de sa catégorie au Canada), alors que l'aîné a 76 ans.

Popeye arrive en ville

Brian Desormeaux s'entraîne matin et soir dans le gymnase de son cabanon, qu'il a aménagé spécialement pour cette pratique. Ce samedi, au bar Overtime, à Sudbury, il devra trimer dur!

Il affronte une des vedettes du circuit de tir au poignet aux États-Unis : Jeff Dabe.

L'américain est surnommé Popeye, Hulk, et Anaconda, en raison de ses avant-bras de 53 centimètres et de ses mains, parmi les plus grosses au monde.

Je vais essayer de le battre. Je suis certain que je vais lui donner ça [une bonne adversité]!

Brian Desormeaux, organisateur et compétiteur au Championnat de tir au poignet du Nord de l'Ontario
Brian Desormeaux dans son cabanon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Brian Desormeaux est bien équipé pour s'entraîner dans son cabanon.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Participation

Jusqu'à présent, le Championnat de tir au poignet du Nord de l'Ontario compte une centaine d'inscriptions.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi